Etranger

Et si vous rouliez bientôt au whisky? En Ecosse, une entreprise transforme les déchets des distilleries en biocarburant (vidéo)

En Ecosse, là où se tient la conférence climat, une entreprise propose de faire rouler des voitures grâce au whisky. Les déchets des distilleries sont utilisés pour produire du biocarburant. L’inventeur de la formule a créé une première usine, il espère en développer d’autres rapidement.

« Un verre pour la route ». Un Ecossais a fait de cette expression une autre réalité. Son plein, Martin Tangney le fait le plein avec du carburant local, produit grâce à la distillerie voisine.

La matière première: les résidus de céréales, comme l’orge, qui servent de nourriture au bétail ou de compost. 

« L’avantage de ce carburant est que nous ne le produisons pas à partir de produits pétrochimiques, mais à partir de carbone vivant. Il s’agit essentiellement de résidus d’une industrie qui est l’une des plus importantes de l’économie écossaise. Nous pouvons les transformer en quelque chose dont nous avons besoin dès maintenant », explique Martin Tangney, le fondateur de l’entreprise « Celtic Renewables » et expert en biocarburants.


Dans ces cuves (voir ci-dessus), pas de whisky, mais du biocarburant, produit par fermentation.

L’amateur de spiritueux est aussi professeur d’université. Il a monté une usine de démonstration (capacité : 1 million de litres, à partir de 50.000 tonnes de résidus organiques). Ici il s’agit de biochimie.

« Notre point de vue est que nous pouvons continuer à utiliser les produits chimiques dans tout, des soins de santé à l’hygiène, mais nous pouvons les fabriquer à partir de ressources plus durables dans une économie circulaire », précise Martin Tangney. 

Un verre de whisky à la main, l’expert évoque son objectif: s’attaquer au défi climatique.

« Nous prenons les résidus de faible valeur qui restent dans la fabrication de ce chef-d’œuvre et nous le transformons en quelque chose qui a plus de valeur. Nous apportons la durabilité à une industrie emblématique », souligne-t-il.

Pour cet entrepreneur, il faut investir dans les distilleries, pour produire localement le carburant. Martin Tangney cherche à présent des investisseurs pour construire 5 raffineries dans le monde au cours des 5 prochaines années.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire