A la une

Evron. En dix ans, l’entreprise TFMI a bien grandi

Vendredi 10 juin, tous les salariés se sont retrouvés pour souffler les dix bougies de l'entreprise.
Vendredi 10 juin, tous les salariés se sont retrouvés pour souffler les dix bougies de l’entreprise. (©Le Courrier de la Mayenne)

L’histoire commence en 2011 dans un hangar à Assé-le-Bérenger (Mayenne). Yohann Veidie y installe sa petite entreprise de tournage, fraisage, chaudronnerie et maintenance industrielle, TFMI, avec sa femme Gwladys et son beau-père.

L’entreprise fabrique et répare des pièces pour des carrières et des usines agroalimentaires du territoire mais aussi pour les travaux publics et le domaine agricole. Rapidement, le carnet de commandes se remplit. « On s’est fait une clientèle fidèle. On a vite embauché », explique Yohann.

Il y a plus de dix ans, Yohann et Gwladys Veidie créaient TFMI. Aujourd'hui, ils sont à la tête d'une équipe de 14 personnes.
Il y a plus de dix ans, Yohann et Gwladys Veidie créaient TFMI. Aujourd’hui, ils sont à la tête d’une équipe de 14 personnes. (©Le Courrier de la Mayenne)

Un déménagement en 2019

Un développement tel que l’équipe se retrouve à l’étroit. En août 2019, l’équipe de huit personnes et les machines s’expatrient dans le parc d’activités Raoul-Vadepied à Châtres-la-Forêt, commune déléguée d’Évron, dans un bâtiment flambant neuf de 1 200 m2. « Dix fois plus grand qu’à Assé, ça nous a fait bizarre, mais aujourd’hui on apprécie ce confort », sourit Yohann.

Un nouveau local couplé à l’achat de nouvelles machines plus modernes pour honorer davantage de commandes et offrir plus de confort aux salariés. Un investissement total de 2 millions d’euros pour l’entreprise, subventionnée à hauteur de 120 000 € par la Région. Le tout accompagné d’embauches.

 On a doublé les effectifs depuis notre déménagement. On n’a pas à se plaindre pour trouver des salariés.

Yohann et Gwladys Veidiegérants de TFMI

Un développement qui n’est pas fini pour l’entreprise familiale qui affiche une belle progression de 30 % par an et un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2021.

N’ayant pas pu le faire l’an dernier, les seize salariés se sont retrouvés pour une journée festive vendredi 10 juin 2022 pour souffler la 10e bougie de l’entreprise.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Courrier de la Mayenne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 346

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!