Ex de Malherbe. Yvan Lebourgeois, capitaine de la grande soirée

C'est lui qui portait le brassard lors du SM Caen - Saragosse de 1992. Archives
C’est Yvan Lebourgeois qui portait le brassard lors du SM Caen – Saragosse de 1992. Archives ©Liberté

Il restera à jamais l’homme qui portait le brassard pour le premier et (pour l’instant) unique match européen de l’histoire du Stade Malherbe. Né à Noyers-Bocage, formé aux PTT Caen, l’ailier reconverti défenseur avait mené l’équipe de son cœur dans un match homérique, ce 15 septembre 1992 face à Saragosse. « Quand Daniel Jeandupeux m’avait donné le brassard, c’était une grande fierté pour moi. On représentait la région ». 

« Même à l’aller, on se fait avoir… »

Même s’il n’était resté sur la pelouse de Venoix que 28 minutes avant de laisser sa place, blessé, à Joël Germain, la confrontation avec les Espagnols représente « l’apothéose » de la carrière d’Yvan Lebourgeois. Trente ans plus tard, le souvenir reste intact, et la pilule toujours en travers de la gorge.

On parle souvent du match retour mais, même à l’aller, on s’est fait un peu avoir. Il y a un but sur lequel l’attaquant met le pied en avant sur Philippe Montanier. Et puis, on était un petit club que personne ne connaissait, alors que Saragosse, à l’époque, figurait parmi les quatre ou cinq plus grosses équipes d’Espagne.

Yvan Lebourgeois, ancien joueur du SM Caen 

À 30 ans, Lebourgeois vivait alors l’apogée d’un parcours exclusivement voué, ou presque, aux seules couleurs bleu et rouge. « J’ai fait une saison à Saint-Leu-la-Forêt à la fin de ma carrière, rappelle-t-il. Le Stade de France était en construction, et le club espérait en devenir résident. Mais ça n’était pas viable et ça ne s’est pas bien passé… »

« Stéphane Paille, la grande classe »

Quel est le joueur le plus fort que vous avez côtoyé à Caen ?
Stéphane Paille, c’était vraiment la grande classe. L’explosion de Xavier Gravelaine, c’est grâce à lui, il lui donnait de super ballons. Ils formaient tune sacrée doublette !
De qui étiez-vous le plus proche dans le vestiaire ?
Stéphane Paille, encore lui. C’était un super port, un super mec. Il n’est pas resté longtemps au Stade, mais il a marqué les esprits.
Quel est votre meilleur souvenir avec le SM Caen ?
La première montée en D1, avec les barrages contre Niort. On était un petit club, qui n’avait obtenu le statut pro qu’un an auparavant. On avait connu une ascension ultra-rapide.

Yvan Lebourgeois suit toujours les réusltats du SM Caen (Calvados), son club de toujours.
Yvan Lebourgeois suit toujours les réusltats du SM Caen (Calvados), son club de toujours. ©Sport à Caen

Dans le bus, on lui en parle encore

Une fois la page football tournée, Yvan Lebourgeois a tenu un magasin de sport avec son épouse, à Vire, avant d’effectuer une reconversion à 180°. « J’avais la fibre commerciale et j’adorais conduire, alors j’ai fait une formation de conducteur de bus », raconte ce défenseur offensif dans une équipe qui n’était pas réputée pour garer le bus devant son but.

Depuis 2006, les Caennais peuvent ainsi être pilotés par l’homme aux 391 matches sous le maillot rayé dans les bus Twisto et, depuis quelques années, dans le tram. Régulièrement, des passagers reconnaissent le conducteur et lui rappellent les années glorieuses.

Les gens sont nostalgiques de cette période. Il faut dire qu’on avait de bons résultats à l’époque !

Yvan Lebourgeois, ancien joueur du SM Caen 

Que les supporters se dépêchent, toutefois, d’évoquer leurs souvenirs dans les transports en commun. Dans quelques jours, Yvan Lebourgeois raccrochera définitivement le volant pour profiter d’une retraite bien méritée, dans sa maison d’Evrecy.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Sport à Caen dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.