Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

FAIT DU SOIR À 18 ans, Élisa Causse est sacrée meilleure apprentie de France en cuisine

Une victoire que la jeune femme voit comme un aboutissement après huit mois de préparation intense. (DR)

« C’est l’aboutissement de beaucoup d’investissement et de travail« . Cela fait huit mois qu’Élisa Causse prépare le concours Meilleur apprenti de France (MAF) en cuisine. Après cinq heures d’épreuve vendredi, la jeune Nîmoise de 18 ans a finalement décroché le Graal. 

Avant d’accéder à la finale nationale, Élisa Causse a remporté la médaille d’or aux étapes départementales et régionales le 28 mai dernier. Elle tient à remercier son professeur et « papa de cuisine« , Frédéric Rame, qui l’a énormément épaulée dans ce concours et durant ses trois années au lycée hôtelier Marie-Curie de Saint-Jean-du-Gard.

Pour son entrée, Élisa Causse a cuisiné un terre-mer avec une préparation 100% végétale, un oeuf brouillé en barigoule d’artichaut, truite fumée et neige de brocolis, une soupe à la tomate avec caviar d’aubergines fumées et une sardine sur un pain-beurre végétal. (DR)

Pour préparer la finale nationale, la jeune femme a reçu aussi beaucoup de conseils de toute une équipe de chefs cuisiniers : le MOF Jérôme Nutile, Serge Chenet deux macarons au Guide Michelin, Franck Putelas MOF de Carcassonne… Élisa Causse s’est entraînée dur tout l’été : deux jours de travail pour une journée de récupération. Un rythme drastique qui a porté ses fruits.

Prochains objectifs : obtenir son BTS puis ouvrir un établissement gastronomique

Le jour J, elle a déroulé ses recettes à l’école hôtelière de Paris (CFA Médéric) de 8h15 à 14h15. En 5h de temps, elle devait concocter une entrée déclinée en quatre préparations (à base de soupe, d’oeufs, de légumes et de poisson avec sauce) et un dessert (crème cuite moulée démoulée avec un financier aux fruits). Le tout pour quatre personnes.

Pour le dessert, Élisa Causse a préparé une crème cuite moulée à la vanille et à la pistache, gavotte et extraction de jus de myrtille, avec un financier parfum citron vert, myrtille et framboise. (DR)

Un peu plus d’une heure après la fin de l’épreuve, les jurés dévoilent les noms des lauréats après avoir goûté leurs plats. Sur 17 participants, cinq décrochent le titre de MAF cuisine froide, dont Élisa Causse. Au moment où la Gardoise entend son nom cité, elle est envahie d’un immense soulagement et d’une grande fierté. Elle pense avoir fait la différence grâce à son « entraînement, à la précision et aux conseils » de l’équipe qui s’est fédérée autour d’elle.

Grâce à ses très bons résultats et sa moyenne culminant à 18, Élisa Causse a décroché haut la main son bac pro cuisine à Saint-Jean-du-Gard. Depuis la rentrée, elle a intégré le lycée Georges-Frêche de Montpellier en BTS MHR (Management en hôtellerie-restauration). Elle tient aujourd’hui à se concentrer sur ce diplôme et à effectuer des stages auprès de grands chefs durant sa scolarité. L’idée étant de se nourrir de toutes ces influences et ces savoir-faire pour ensuite, ouvrir son propre établissement gastronomique.

Une suite logique pour cette talentueuse jeune femme qui sait depuis le CM2 qu’elle veut travailler dans le domaine de la cuisine. Elle a hérité de cette passion de ses grand-mères et de ses parents qui étaient très souvent derrière les fourneaux. Avec ce titre de MAF, l’évidence ne fait que se confirmer.

Marie Meunier





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire