Sud

FAIT DU SOIR VIDÉO À l’approche de la Présidentielle, la ministre des Armées dans le Gard

Florence Parly face aux militaires du Camp des Garrigues (Photo : Sacha Virga)

La ministre des Armées Florence Parly a fait étape dans le Gard, ce vendredi. L’occasion de vanter l’action du gouvernement qui a prévu 295 milliards d’euros dans le cadre de la loi de programmation militaire (2019-2025). 

En poste depuis cinq ans, la ministre des Armées Florence Parly a « enfin » pu venir dans le Gard, à l’invitation de Françoise Dumas. « Le Gard est le cœur de l’armée de terre. Il y a peu de militaires qui n’ont pas de souvenir de ce Camp des Garrigues ! », commente-elle. Depuis plus de deux ans, Florence Parly travaille avec la députée de la 1ère circonscription du Gard, élue présidente de la Commission de Défense, Françoise Dumas. 

« On ne rattrape pas 30 ans d’inaction en 5 ans »

Notre département abrite l’une des plus grosses garnisons de l’armée de terre avec près de 12 000 soldats. Ils sont répartis entre le 2e régiment étranger d’infanterie, le 1er régiment étranger de génie de Laudun, le 503e régiment du train de la base de Nîmes-Garons et le 4ème régiment de matériel de Nîmes Saint-Césaire. La venue de la ministre a été l’occasion de promouvoir « le virage à 90° » du Gouvernement. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la présidente, Florence Parly a mis en avant la hausse des crédits dont bénéficie la Grande muette.

« Il y a un an, j’ai été informée d’une absence d’eau chaude au 2e REI… On ne rattrape pas 30 ans d’inaction en cinq ans », vilipende la ministre. Adoptée il y a quatre ans, la nouvelle loi de programmation militaire se chiffre à 295 milliards d’euros de crédit, dont 50 millions d’euros pour le Gard programmés entre 2019 et 2025. À Nîmes, cette somme comprend l’achat de 1 700 nouveaux pistolets et de 1 200 fusils HK 416.

Griffon : « Une révolution du combat terrestre »

La ministre Parly a salué l’arrivée récente de trois nouveaux véhicules blindés baptisés « Griffon ». Issus du programme Scorpion (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation), ces engins nouvelle génération « révolutionnent le combat terrestre » : « Ils ont des capacités motrices et systèmes d’information exceptionnelles. Grâce à des capteurs, les militaires embarqués peuvent comprendre la situation  en temps réel et échanger avec l’ensemble de ceux qui sont engagés dans une mission ».  

Alors que la Présidentielle se rapproche, la Nîmoise Françoise Dumas réussi à faire venir Florence Parly dans le Gard. Il s’agira sans doute de l’une de ses dernières visites officielles. Selon le journal Le Point, à compter du 18 mars, les ministres devront demander l’autorisation au Premier ministre, Jean Castex, pour se déplacer dans le cadre de leurs fonctions. Faut-il y voir le signe d’une entrée en campagne du président Macron ? En tous cas dans le Gard, pour certaines, celle-ci a bel et bien démarré.

Sacha Virga et Coralie Mollaret





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire