Faits divers – Justice | Le ministre de l’Intérieur relève les compteurs du trafic de stupéfiants à Marseille

La cour de l’Évêché a été vidée de ses voitures banalisées, remplacées par une paire de véhicules sérigraphiés astiqués de près. Dans les étages, les enquêteurs ont été priés de fermer les fenêtres et de baisser les stores. Pour l’image. Ce jeudi après-midi, le ministre de l’Intérieur est à nouveau annoncé à Marseille, et il a prévu de passer à l’hôtel de police. Le temps d’un exposé confidentiel sur le trafic de stupéfiants et les “soubresauts” qui en découlent. “On va peut-être commencer par une question ?”, suggère Gérald Darmanin à la presse qui l’attend à la sortie. “On pensait que vous aviez une annonce à faire…”, réplique une voix parmi les micros tendus.À défaut, ce sera un bilan. Celui des promesses tenues – 10

Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *