En bref

fin du cordon bleu dans les cantines scolaires en 2022

La mairie de Lyon a confirmé ce jeudi 30 septembre qu’à la rentrée 2022 le cordon bleu allait disparaître des cantines scolaires de la ville.

Ce mélange de panure de dinde, jambon et fromage fondant le rend irrésistible aux yeux des écoliers, mais on accuse le cordon bleu d’être un aliment ultra-transformé et donc mauvais pour la santé et l’environnement.

Dans ce contexte, la mairie écologiste de Lyon a donc décidé de le priver, dès l’année prochaine, de cantine scolaire. Gautier Chapuis, conseiller délégué à l’alimentation locale et à la sécurité alimentaire, n’a d’ailleurs pas maché ses mots expliquant que «le cordon bleu est un peu le fer de lance des produits alimentaires ultra-transformés», et «qu’à ce titre il n’a plus de raison d’être dans les menus des élèves lyonnais.»

Une décision qui fait polémique

Ce geste symbolique se veut être un pas de plus vers l’alimentation 100% biologique souhaitée par le maire écologiste Grégory Doucet. Ce dernier affirme vouloir offrir aux élèves lyonnais «des repas des cantines des crèches et des écoles issus de l’agriculture biologique» à 100% mais également confectionnés avec «50% des aliments d’origine locale.»

Cette décision ne fait cependant pas l’unanimité. Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, a estimé qu’il ne s’agit là que d’une nouvelle façon détournée d’interdire la viande à la cantine. Sur Twitter il s’est insurgé : «Que ces maires idéologues d’extrême gauche laissent nos enfants tranquilles ! Derrière des motifs fallacieux cette mesure est idéologique : on interdit de la viande dans les cantines. Nos enfants ne sont pas vos cobayes !»

Même son de cloche chez le député LREM du Rhône, Bruno Bonnell qui a déclaré au sujet du bannissement du cordon bleu : «La même semaine à Lyon, on gagne un Bocuse d’or et on perd un cordon bleu… allez comprendre ?».

Pour certains internautes l’humour est de mise, «coup dur pour Emmanuel Macron», une référence à la mésaventure du président de la République qui n’avait pas eu le droit à un cordon bleu lors d’une visite dans une cantine pendant sa campagne présidentielle de 2017. 





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 071

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.