Sud

FOOTBALL 22 ans après son arrivée, un enfant du club quitte l’OAC

Alois Chabassut OAC
Aloïs Chabassut quitte l’OAC après 22 ans de licence au club ! (Photo Corentin Migoule)

Coup de théâtre ! Après 22 ans de fidélité à l’Olympique d’Alès en Cévennes, l’ex-capitaine Aloïs Chabassut, en manque de temps de jeu cette saison, quitte le club cévenol pour rejoindre celui d’Uzès (R1). Un coup dur pour les amoureux du maillot bleu et blanc.

C’est une bombe qui a retenti ce vendredi matin à Alès. Par le biais d’un communiqué, l’Olympique d’Alès en Cévennes vient d’annoncer le départ de son plus vieux briscard, le très apprécié Aloïs Chabassut, qui a pris la décision de quitter un club à qui il avait voué fidélité depuis 22 ans !

« J’y réfléchissais depuis un petit moment. C’est une décision dure et longue à prendre. J’ai fait mon pot de départ hier et il y a eu beaucoup d’émotion. J’ai très peu dormi la nuit ces dernières semaines car j’ai énormément gambergé », justifie celui qui a porté le brassard de capitaine à plusieurs reprises la saison dernière. Et ce dernier d’ajouter : « J’ai demandé conseil à mes parents et ma copine qui sont les premiers que j’écoute. Je pense que je fais le bon choix car tout mon mal-être sportif se retranscrivait le soir à la maison. »

Le cœur lourd, le latéral droit explique sa décision par des raisons sportives évidentes. « À 32 ans, il ne me reste pas dix ans à jouer. Je suis un compétiteur et j’avais envie de rejouer à un niveau raisonnable », développe celui qui n’a disputé que 45 minutes avec l’équipe première depuis le début de la saison, et qui ne renie pas pour autant la qualité de la concurrence apportée par l’arrivée du très performant Lenny Houelche.

Un nouveau défi à relever à Uzès

D’ailleurs, même lorsque ce dernier s’est avéré absent pour suspension, le coach, Stéphane Saurat, lui a toujours préféré le jeune Sofiane Jdaini, fraîchement débarqué en Cévennes. Des choix sportifs corrélés à quelques pépins physiques, et la messe était dite pour celui que tout le monde surnomme « Alo ». Ainsi, parce qu’il sent qu’il a « encore les jambes et le mental », Chabassut a accepté l’offre d’Uzès (R1), qui ambitionne d’accéder au plus vite au championnat de National 3.

Le Saint-Hilarois y retrouvera d’anciens coéquipiers côtoyés à Alès (Guider, Rodriguez, Pelletier…), et se dit « prêt à relever d’autres défis ». « Mon cœur sera toujours bleu et blanc », promet Chabassut, qui aurait préféré finir sa carrière à l’OAC autrement, ce dernier évoquant « un vrai jubilé à Pibarot devant le public ».

De son côté, le club « regrette profondément » sa décision, d’autant plus que « Cap 2024 » est un projet collectif dans lequel il prenait part. À ce sujet, le désormais ex-oacien conclut : « J’espère qu’ils iront au bout en montant dès cette année. Dans tous les cas je serai là en tribune pour les supporter le samedi soir ! » La rédaction d’Objectif Gard souhaite bon vent à ce joueur franc et attachant qui nous fait le plaisir de rester dans un club gardois.

Corentin Migoule





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire