Sports

Football – Espoirs : trois raisons d’aller voir France-Ukraine à Brest

Amine Gouiri et Edouardo Camavinga font partie du groupe appelé par le sélectionneur de l'équipe de France Espoirs de football, Sylvain Ripoll
Amine Gouiri et Edouardo Camavinga font partie du groupe appelé par le sélectionneur de l’équipe de France Espoirs de football, Sylvain Ripoll (©Photo FFF).

Match international au stade Francis-Le Blé à Brest vendredi 8 octobre 2021 : l’équipe de France Espoirs de football reçoit son homologue d’Ukraine dans le cadre de la qualification pour l’Euro espoirs 2023 (juin-juillet en Géorgie et en Roumanie).

Voici trois raisons d’aller voir cette rencontre.

1. Un match à enjeu

L’équipe de France fait figure de favorite dans son groupe de qualification pour l’Euro espoirs 2023 où l’on compte six équipes dont l’Arménie, la Serbie ou l’Ukraine, son prochain adversaire. Lors des deux premières rencontres, la France a battu la Macédoine du Nord (3-0) et a butté sur la modeste nation des Îles Féroé (1-1). Une énorme contre performance qui place actuellement la France à la deuxième place de la poule H, à deux points de… l’Ukraine. L’occasion est donc donnée aux joueurs de Sylvain Ripoll de dépasser leur adversaire du soir.

Pour rappel, les neuf vainqueurs de groupes et le meilleur deuxième se qualifieront directement pour l’Euro, rejoignant la Géorgie et la Roumanie, co-organisateurs de la phase finale prévue en juin-juillet 2023. Les huit autres deuxièmes se disputeront les quatre places restantes en septembre 2022 pour un total de 16 qualifiés à l’Euro.

2. Découvrir des futures stars

Eduardo Camavinga, nouveau milieu de terrain du Real Madrid, Illan Meslier, gardien morbihannais de Leeds, ou encore Amine Gouiri, attaquant de Nice : la liste des joueurs dévoilée par le sélectionneur Sylvain Ripoll a de la tenue sur le papier. Avec des individualités déjà aguerries pour leur jeune âge.

Il y a fort à parier que quelques-uns de sélectionnés, notamment les trois cités plus haut, joueront un jour en équipe A des Bleus. Camavinga compte d’ailleurs déjà trois sélections chez les “grands”.

3. Venir au stade pour pas cher

Pour la réception du PSG le 20 août dernier, certains supporters ont dû dépenser 80 euros pour avoir une place en tribune. Pour France-Ukraine, la somme à débourser est de 8 euros.

N’attendez pas trop pour réserver le précieux sésame, de nombreux licenciés de la Ligue de Bretagne ont déjà le leur. Ce n’est pas tous les jours que les espoirs jouent à Brest. La dernière fois, c’était le 24 mars 2019 pour affronter le Danemark, en amical (0-1).

Infos pratiques
France-Ukraine espoirs, vendredi 8 octobre à 18 h30 au stade Francis-Le Blé, 26 route de Quimper à Brest.
Billetterie en ligne : https://billetterie.fff.fr/
Match à suivre sur Canal+ Sport.
Tarif unique : 8 euros.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Côté Brest dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 834

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.