Sports

Football. Passée devant la commission, l’AS Cherbourg éponge une dette et va repartir en National 3

Auteur de 11 buts en N3, Michaël Faty quitte l'AS Cherbourg pour Dieppe. Ce départ n'inquiète pas Gérard Gohel qui, comme lors de chaque été, n'est pas pressé pour construire l'effectif de l'équipe fanion.
Auteur de 11 buts en N3, Michaël Faty quitte l’AS Cherbourg pour Dieppe. Ce départ n’inquiète pas Gérard Gohel qui, comme lors de chaque été, n’est pas pressé pour construire l’effectif de l’équipe fanion. (©Nadine DJEBBAR)

Engagée en National 3, l’AS Cherbourg football (Manche) est passée, comme tous les clubs de ce niveau, au cours du mois de juin 2022 devant le gendarme financier de la Ligue de Normandie. Selon le relevé de décision de la commission régionale de contrôle des clubs, l’ASC est autorisée à repartir à ce niveau pour la saison 2022-2023.

Encadrement de la masse salariale

Le club se voit toutefois contraint à « un encadrement de la masse salariale à 90 % du montant budgété et l’interdiction de recrutement de joueurs fédéraux. » 

« Il a fallu que j’aille chercher 100 000 euros pour pouvoir équilibrer les comptes », précise le président Gérard Gohel. « Le Covid a fait du mal à certains de nos sponsors et nous avons donc eu moins de recettes que prévu en 2021-2022. » Vécu comme une bouffée d’oxygène, l’argent reçu du transfert d’Edouard Mendy à Chelsea en 2020 (340 000 euros) a servi, entre autres, à rembourser d’anciennes dettes.

À noter qu’en Normandie, l’AG Caen, Bayeux, Mondeville et Grand-Quevilly ont également un « encadrement de la masse salariale ».

Gérard Gohel : « L’ossature de l’effectif restera la même »

Concernant l’aspect sportif, aucun joueur n’a été pour le moment recruté. En revanche, les Bleus ont vu partir des éléments. Le meilleur buteur Michaël Faty s’est engagé à Dieppe (N3) pour un salaire qu’il ne pouvait pas refuser, le défenseur expérimenté Sawani Mounkala est retourné au FCEH (R1), et les jeunes Jules Giot et Hugo Sydonie sont descendus d’un cran dans la hiérarchie en signant à Bricquebec (R3). Il faut ajouter à ces quatre départs connus depuis quelques jours, celui de Florian Lefèvre à Vire (N3).

« Nous avons pris acte de ces départs mais ils ne nous inquiètent pas car l’ossature de l’équipe restera la même », observe le président Gérard Gohel, qui assure que Victor Pelleray, Florian Dubois, Abdul Diabaté, Edouard Hélaine, Mathias Tendeng et Romaneli porteront le maillot bleu la saison prochaine.

Cinq descentes programmées en National 3

Dans le sens des arrivées, il faudra néanmoins se montrer actif dans les prochaines semaines car le National 3 s’annonce très ardu. Avec la refonte des championnats, il n’y aura pas moins de cinq relégations dans un groupe de 14, ce qui veut dire qu’un retard à l’allumage comme en 2021 sera difficile à combler.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Vincent Hébert ou Noël Tosi ?

Du côté du staff technique, pour le moment, il est dirigé par Vincent Hébert. Après une saison pleine de « galères », le manager général a réussi l’exploit de sauver l’équipe fanion. Fatigué après ces mois intenses, il s’interrogeait il y a quelques semaines sur son avenir. Sollicité par d’autres clubs, le technicien fidèle à l’ASC depuis 2011, n’a pour le moment pas donné suite. En vacances, il n’a pas souhaité s’exprimer sur son futur. On devrait en savoir plus à la reprise de l’entraînement programmée à la fin juillet sous les ordres de Matthieu Travers.

À chaque intersaison depuis trois ans, l’ombre de Noël Tosi plane toujours au-dessus du club. Gérard Gohel ne s’est jamais caché qu’il aimerait retravailler avec son « ami ». Revenu la semaine dernière de sa pige en Côte d’Ivoire, le globe-trotter a posé ses valises à Cherbourg.

« Des entretiens avec les personnes en place vont avoir lieu dans quelques jours pour clarifier la situation », lâche simplement le président, toujours persuadé que l’arrivée « imminente » de l’argent d’un mécène fera passer le club dans une autre dimension. Une phrase déjà prononcée à l’été 2019.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 134

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.