Sports

Football – Régional 1. La Maladrerie a le vent dans le dos après sa victoire sur Granville

Teddy Gaudiche a ouvert le score en début de match d'un corner direct.
Teddy Gaudiche a ouvert le score en début de match d’un corner direct. (©AC / Sport à Caen)

Parce que c’est humain d’en vouloir toujours plus, Frank Dechaume a encore dans un petit coin de la gorge le penalty concédé à la 88e minute du match contre Ducey, samedi 20 novembre 2021 (1-1). S’il n’avait pas existé, la Maladrerie afficherait la meilleure dynamique du moment en Régional 1 avec cinq victoires de suite. Puisqu’il faut bien composer avec les aléas d’une saison, inutile de faire la fine bouche. La MOS a pris 13 points sur 15 possibles lors de ses derniers matchs. Elle avait dû se contenter d’un petit 3 sur 12 au préalable.

Un vent favorable

La réception de l’équipe réserve de Granville, pas quatrième du classement par hasard, samedi 27 novembre 2021 s’apparentait à un test intéressant pour les Maladiens. Ils l’ont relevé malgré des conditions de jeu rendues très difficiles par le vent et la pluie. « On a eu la chance d’avoir le vent en notre faveur au départ, relate Frank Dechaume. Ce qui a fait la différence, c’est notre adaptation aux conditions climatiques. On a été plus mature face à une équipe un peu plus jeune, qui a peut-être fait plus d’erreurs que nous. »

Matthias Jouan sur le terrain !

Diminué, Granville ne s’est présenté au stade Déterville qu’avec 11 joueurs. Qu’à cela ne tienne, Matthias Jouan a troqué le survêt’ contre le short à la 75ᵉ minute pour remplacer l’un de ses joueurs. Matthias Jouan, ex-joueur du SM Caen, n’est autre que l’entraîneur de Granville. À 37 ans, il est encore fringant. La preuve !

Un corner direct de Gaudiche

C’est sur un corner direct signé Teddy Gaudiche que les Caennais ont ouvert le score en début de match. Le numéro 10 des Rouges a su tirer profit des conditions… « Je me suis dit qu’en frappant fort vers le but et avec le vent qui soufflait, il y avait des chances pour que le ballon rentre. » Bien vu ! Devant, la MOS n’a jamais été vraiment inquiétée.

On n’a pas été en danger mais on aurait pu et dû tuer le match avant. J’apprécie notre solidité défensive mais j’aimerais qu’on marque plus de buts…

Frank DechaumeEntraîneur de la Maladrerie

C’est finalement le jeune Hichem Khoualed qui a fait le break dans les dernières minutes de jeu. « Il faut des prestations intéressantes en réserve, précise Frank Dechaume à l’égard du deuxième buteur du jour. Il est en train de rentrer tranquillement dans le groupe. Il a fait un match cohérent. »

Le vent n'a pas toujours été facile à gérer.
Le vent n’a pas toujours été facile à gérer. (©AC / Sport à Caen)

À deux points de la deuxième place

La MOS reste troisième et revient à deux points seulement de Flers, tenu en échec par Deauville (2-2). « L’objectif est d’être sur le podium à la trêve. Trois matchs pas faciles nous attendent, avec Mondeville, Alençon et Flers. Si on est sur le podium au sortir de ces rencontres, on aura fait un parcours intéressant. » Les partenaires de Valentin Joseph avaient besoin de temps avant de trouver la bonne carburation. 

Il fallait qu’on joue quelques matchs pour que l’amalgame se fasse. Il y a eu la saison tronquée, puis l’équipe a changé. Il fallait trouver des repères.

Frank DechaumeEntraîneur de la MOS

Pour la première place, « il faudrait des gros accidents » tant Gonfreville est déjà loin, avec ses neuf points d’avance. En revanche, la Maladrerie peut espérer aller chercher la deuxième place potentiellement synonyme de montée. Pour l’instant, le club est « là où [il] doit être ». Et même quand on est naturellement exigeant, c’est déjà pas mal…

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Sport à Caen dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire