A la une

Forges-les-Eaux : la Fête Brévière a animé et coloré les rues de la ville | L’Éclaireur

Les Brayons ont retrouvé la traditionnelle fête Brévière et son lot d’animations.
Les habitants de Forges-les-Eaux et du Pays de Bray ont retrouvé la traditionnelle fête Brévière et son lot d’animations. (©L’Éclaireur-La Dépêche)

La fête Brévière, du 2-3 octobre 2021, a été une édition des plus réussies malgré l’absence de chars, les aléas météorologiques et les actuels soubresauts de la crise sanitaire. Une fête organisée par les bénévoles et les membres du comité des fêtes.

Le président du comité des fêtes de ces 26 dernières années, Jean-Claude Henry, a profité de l’occasion pour annoncer que « ce serait sa dernière au titre de président ».

Il a largement été ovationné en guise de remerciements par la foule massée au pied du balcon de l’Hôtel de Ville. Balcon depuis lequel, les nouvelles miss ont salué la foule.

La fête foraine a débuté dès le vendredi soir et la braderie des commerçants s’est déroulée dans la journée du samedi.

Un spectacle et un défilé royaux

Le samedi soir, les nombreux spectateurs ont retrouvé le plaisir du spectacle avec une soirée cabaret à l’Espace de Forges. Plaisir de l’écoute vocale avec le tour de chant de Rayan, la gagnante de la dernière Forges Academy, et plaisir des yeux avec des numéros de portés acrobatiques, de drapés et les défilés de cinq prétendantes au titre de Miss Forges 21.

Le public et le jury ont sacré Leelou Langlois comme reine. Ambre Ponthieux et Pomeline Bouloché ont été élues au titre de dauphines.

Cliquez ici pour visualiser le contenu

Un temps clément

Le lendemain, quand les danseuses antillaises de la compagnie Etnick 97 sont arrivées près de la halle Baltard, le soleil a déchiré les nuages.

d
Les danseuses ont ensoleillé les rues de Forges-les-Eaux. (©L’Éclaireur-La Dépêche)

La foule s’est répartie le long des rues. L’Harmonie et la Batterie fanfare de Forges ont ouvert le défilé. Les majorettes d’Aumale, des groupes de Batucada, des échassiers de la compagnie du Serpent à plumes de Rouen, les anges du diable d’Alizay, des oiseaux et des éléphants géants venus de Cherbourg ont égayé les spectateurs répartis le long des rues.

Les miss, dans une belle Ford Mustang, ont fermé le défilé en agitant leur main d’un royal salut.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L’Éclaireur – La Dépêche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 855

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.