Home En bref Franqueville-Saint-Pierre. Pose des arches du gymnase Fleury : une opération spectaculaire
En bref

Franqueville-Saint-Pierre. Pose des arches du gymnase Fleury : une opération spectaculaire

L'impressionnante pose des arches du gymnase Nicolas-Fleury à Franqueville-Saint-Pierre (Seine-Maritime) a eu lieu mercredi 18 janvier 2023.
L’impressionnante pose des arches du gymnase Nicolas-Fleury à Franqueville-Saint-Pierre (Seine-Maritime) a eu lieu mercredi 18 janvier 2023. (©Le Bulletin de Darnétal)

Au XIVe siècle, Marco Polo a écrit : « Sans pierres, il n’y a pas d’arche. » L’entreprise Poixblanc charpentes a démontré la véracité de cette citation, mercredi 18 janvier 2023, lors de la pose des arches de la reconstruction du gymnase Nicolas-Fleury à Franqueville-Saint-Pierre (Seine-Maritime).

Le maire Bruno Guilbert et l’architecte Agnès Santus de En act architecture ont assisté à la préparation et au levage des structures fabriquées en bois finlandais, selon la technique de lamellé-collé de 28 mètres de portée, 9 mètres de hauteur et d’un poids de 1,2 tonnes chacune.

Retravaillé sur une charpente à l’identique

« La spécificité de cette construction, c’est que nous devons nous poser sur les murs béton existants vérifiés par un bureau spécialisé, a détaillé l’architecte. Nous devions retravailler sur une charpente à l’identique. Nous avons donc fait les calculs pour vérifier qu’en augmentant la taille des sections de charpente, l’ensemble passait. Ensuite, nous poserons une isolation performante dessus pour répondre aux normes d’aujourd’hui. »

Pour les compagnons charpentiers dirigé par Maxime Chantre, dirigeant de l’entreprise spécialisée dans les travaux de charpente pour les collectivités, « la complexité est dans les réglages d’aplomb pour être bien aligné sur les supports, car ce sont des poutres cintrées liaisonnées en tête », lors de cette opération spectaculaire.

Une réouverture pour la rentrée scolaire

Coupées en deux, elles sont stabilisées par leurs poids. Au levage, il faut donc faire attention à cette articulation. Ensuite, grâce à une nacelle, les arches sont reliées les unes aux autres ». Le coût global de la reconstruction, a rappelé le maire, est de 2 217 919,31 euros HT, répartis entre 228 750 euros d’études et 1 989 219,31 euros de travaux.

L’ensemble est subventionné à hauteur de 53% par la dotation d’équipement des territoires ruraux (178 973,21 euros), le Département (126 000 euros), la métropole Rouen Normandie (403 538 euros) et la dotation de soutien à l’investissement local (337 576 euros). La réouverture du complexe sportif se fera bien pour la prochaine rentrée scolaire, d’après l’édile.

Related Articles

En bref

Quentin part de Lille à vélo pour un « tour de France du partage »

Quentin Clavel se lance cet hiver dans une traversée de la France,...

En bref

Cotentin. Projet de réforme des retraites : l’inquiétude monte chez Orano

Sur le site d’Orano la Hague (Manche), les syndicats s’inquiètent des conséquences...

En bref

Loire-Atlantique : un homme de 62 ans menace de jeter une avocate par la fenêtre et se rend à son cabinet…

Effrayée par les menaces par le client d’une partie adverse, une avocate...

En bref

6 Nations 2023. Teddy Baubigny : « C’est toujours hyper intéressant d’aller en équipe de France »

Le talonneur de Toulon, Teddy Baubigny, estime ne pas avoir perdu de...