Home En bref Frigos de viande à 14° dans cette grande surface de l’Oise, les clients consternés
En bref

Frigos de viande à 14° dans cette grande surface de l’Oise, les clients consternés

img-couv
C’est un constat inquiétant que tire la clientèle du E.Leclerc du Plessis-Belleville. Certains consommateurs ont remarqué des température anormalement élevées dans des frigos. (©DR)

Des frigos qui affichent plus de 14 degrés, c’est l’inquiétant constat qu’ont fait des clients de l’enseigne de grande distribution E.Leclerc du Plessis-Belleville, installé dans le centre commercial « Les Portes du Valois » (Oise).

Samedi 20 janvier dernier, peu avant la fermeture de la grande surface (prévue à 20h), certains clients remarquent des températures anormalement élevées dans des bacs frigorifiques contenant de la viande. Des pièces de poulet, de canard, de porc et de bœuf principalement.

Non respect de la chaîne du froid

Selon nos sources, il en était de même le dimanche 21 janvier, au matin. Les clients qui ont témoigné auprès d’Actu Oise se disent consternés par un possible manquement aux règles sanitaires et s’inquiètent quant aux potentiels risques d’infection causés par le non-respect de la chaîne du froid.

https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2612.3412381222693!2d2.7485719153013712!3d49.09915749167832!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e626a63f614be7:0x5859530a1c2c7c6b!2sE.Leclerc PLESSIS BELLEVILLE!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1674549994722!5m2!1sfr!2sfr

Des emballages tièdes et suintants 

Les photos faites par des clients sont particulièrement alarmantes, c’est pourquoi plusieurs consommateurs du E.Leclerc du Plessis-Belleville ont tenu à les diffuser. On peut y voir des températures de bacs frigorifiques atteignant jusqu’à 14,3° et des barquettes de viande remplies de condensation.

Des cuisses de poulet conservées entre 10,5° et 13,1°, des aiguillettes de poulet et des filets de canard à 10,1°,  de la viande bovine à 11,4°, du porc à 10,1°… dans au moins trois frigos en libre distribution, plus communément appelés « bacs ». 

Les photos ont été prises le dimanche 21 janvier en matinée. Stupéfaits de leur découverte de la veille au soir, des clients se sont en effet donnés rendez-vous au E.Leclerc du Plessis-Belleville, le lendemain matin, pour s’assurer que les frigos affichaient cette fois des températures de conservation des aliments prévues par la législation. Ce qui n’a malheureusement pas été le cas.

Il était 9h20, dimanche matin, quand nous avons constaté, sur place, que les bacs frigorifiques contenant de la viande affichaient toujours des températures beaucoup trop élevées. Le packaging des barquettes était tiède, la viande suintait. Il n’y avait pas d’air qui sortait. Un des frigos était en mode dégivrage, les deux autres en normal »

Un client du E.Leclerc du Plessis-Belleville

Des produits dégivrés ? 

Fortement inquiets, les consommateurs empruntent alors les lecteurs de température mis à disposition par le magasin à sa clientèle, ainsi qu’un thermomètre laser personnel, afin de relever les degrés, et les comparer aux affichages directs des bacs.

À 9h50, des responsables sont enfin venus nous voir après que nous avons demandé à parler au boucher et à ses supérieurs. Le premier a dit qu’il ne savait rien, les autres, qu’il s’agissait d’une « opération de dégivrage de 30 min ». On a demandé des explications. Ils ont coupé court à la conversation.

Un client du E.Leclerc du Plessis-Belleville

Argument peu recevable pour les consommateurs qui s’indignent que les produits soient restés à des températures bien trop élevées depuis la veille au soir, et, surtout, accessibles au public. Les clients finissent par s’en aller, puis revenir. 

À 12h15, juste avant la fermeture (prévue à 12h30 le dimanche), les bac avaient retrouvé une température normale. Environ 3 à 4 degrés. Il semble que du « tri » avait été fait. Les viandes d’aspect suintantes avaient disparu. Ou retiré de la vente, on l’espère fortement !

Un client du E.Leclerc du Plessis-Belleville

Ce que dit la règlementation…

Tout professionnel de l’industrie alimentaire est tenu de connaître et respecter scrupuleusement les températures de conservation réglementaires* des denrées qu’il fabrique, stocke, transporte ou distribue. Voici quelques indications :

– Viandes hachées et viandes séparées mécaniquement + 2°C maximum
Abats d’ongulés domestiques et de gibier ongulé (d’élevage ou sauvage) + 3°C maximum
– Préparations de viandes, viandes de volaille (y compris petit gibier), de lagomorphes, ovoproduits, lait cru destiné à la consommation en l’état + 4°C maximum
– Viandes d’ongulés domestiques, viandes de gibier ongulé (d’élevage ou sauvage) + 7°C maximum pour les carcasses entières et pièces de gros / +4°C maximum pour les morceaux de découpe.

*températures variables selon la taille et le type du contenant

source : Ministère de l’Économie et des Finances

Une direction embarrassée

Contacté par Actu Oise, le directeur du magasin E.Leclerc du Plessis-Belleville, Stéphane Lemée, indique, avec une voix pleine d’embarras, n’avoir « aucune réponse et explication à donner » à ses consommateurs. « Je ne suis pas au courant. Nous avons une organisation interne. Je n’ai pas de relevé d’anomalies », déclare-t-il.  

À lire aussi

  • Listéria dans ses produits, Jay & Joy s’excuse et revoit toute sa production

Plusieurs consommateurs ont d’ores et déjà alerté la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), un service du ministère de l’économie, en déposant des signalements.

Related Articles

En bref

Réforme des retraites. La mobilisation en baisse dans la Drôme

La CGT annonce un chiffre de 20 000 personnes rassemblés à Valence...

En bref

Athlétisme. Comment regarder en direct le meeting de Mondeville ?

Le meeting d’athlétisme de Mondeville sera retransmis sur la chaîne YouTube de...

En bref

Sarthe. Fuite de gaz dans une rue en travaux : 13 habitations confinées

La fuite de gaz a eu lieu rue Jean Nicot au Mans,...

En bref

Près de Toulouse. Cinq victimes dans un violent accident de la circulation à Blagnac

Les secours interviennent pour un violent accident de la route. (©JB/76actu/Illustration) Un...