GARD Les premiers cadets de la gendarmerie diplômés

La promotion 2021-2022 des cadets de la gendarmerie a officiellement achevé sa formation ce dimanche 18 septembre. La relève est d’ores et déjà assurée.

Amal Couvreur, conseillère régionale et départementale, le Colonel Didier Ressayre, commandant en second le groupement de gendarmerie du Gard, Philippe Marchal, président de l’Ufolep et Cyril Le Normand, directeur académique adjoint des services de l’éducation nationale du Gard, ont remis les diplômes à la première promotion des cadets de la gendarmerie. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

La cérémonie de remise des diplômes a eu lieu ce dimanche dans la cour du groupement de gendarmerie du Gard, rue Sainte-Geneviève à Nîmes. 22 lycéens et étudiants âgés de 15 à 18 ans, ont ainsi validé la deuxième étape (mission d’intérêt général) du Service national universel, un dispositif auquel les gendarmes gardois ont adhéré pour la première fois. Certains ont également reçu un diplôme de secourisme.

Tout au long de l’année, ces volontaires ont donc suivi une formation établie par le groupement et l’association participation citoyenne et engagement républicain du Gard créée pour l’encadrement des promotions des cadets de la gendarmerie. Une association qui a bénéficié du soutien de la région Occitanie représentée, ce dimanche, par Amal Couvreur, également conseillère départementale. « On dit souvent que les jeunes ne font rien, vous prouvez le contraire. Ne lâchez rien« , a-t-elle lancé aux jeunes diplômés.

La première promotion des cadets de la gendarmerie, dimanche, lors de la cérémonie de remise des diplômes. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Ces jeunes ont pu découvrir les métiers et les valeurs de la gendarmerie, une façon pourquoi pas de susciter des vocations. Mais pas seulement, « cette formation est aussi l’opportunité de leur éveiller l’esprit, de les faire mûrir, de leur apprendre une forme de discipline car ils devaient se lever certains week-ends et jours fériés pour nous rejoindre, a indiqué le colonel Didier Ressayre, numéro 2 du groupement de gendarmerie du Gard. C’est l’apprentissage de la vie. » Ils ont même entre autres activités sportives, pédagogiques et culturelles, vécu cinq jours en immersion militaire, au lycée agricole de Rodilhan pendant les vacances de la Toussaint.

Un très bon souvenir pour Ella Jordan, 17 ans, sortie major de sa promotion. « Quand je fais quelque chose, j’essaie toujours d’aller au bout« , a-t-elle lâché, son diplôme entre les mains. Ira-t-elle jusqu’à intégrer les rangs de la gendarmerie ? « Pour le moment, je préfère terminer mes études« , répond l’élève en prépa scientifique à Lyon pour intégrer une école d’ingénieurs. Mais elle s’est d’ores et déjà engagée pour devenir réserviste.

La nouvelle promotion des cadets de la gendarmerie. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

La première promotion a tiré sa révérence – les jeunes restent toutefois membres de l’association PCER à vie – la deuxième a fait sa rentrée. Le colonel Didier Ressayre aimerait inclure dans le programme annuel une opération conjointe avec les bénévoles de la Croix-Rouge « pour les accompagner dans leurs actions auprès des accidentés de la vie. » Dès dimanche après-midi, les nouveaux cadets de la gendarmerie ont pu visiter la section opérationnelle de lutte contre les cybermenaces, spécialisée dans les télécommunications et la cybercriminalité, la cellule d’identification criminelle et le centre d’opérations et de renseignements de la gendarmerie.

Stéphanie Marin



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.