Sud

GARD Un nouveau numéro d’appel pour la prévention du suicide

Confidentiel et gratuit, ce nouveau numéro 3114 vise à réduire le nombre de suicides en France en offrant aux personnes en grande souffrance une ligne téléphonique qui apporte 24h/24 et 7j/7 une réponse pour une prise en charge adaptée à chaque situation.

Le 3114 répond aux besoins immédiats des personnes en recherche d’aide : écoute, évaluation, intervention, urgence, orientation ou accompagnement. Il s’adresse également aux professionnels en contact avec des personnes en détresse ou en quête d’information sur le suicide et sa prévention.

Avec l’ouverture du 3114, la France complète sa stratégie nationale de prévention du suicide. Ce nouveau dispositif a pour missions de soulager la détresse psychologique de la personne suicidaire, de son entourage et des personnes endeuillées à la suite d’un suicide ; d’aider les professionnels en contact avec des personnes en détresse, de sensibiliser la population à la problématique du suicide et à sa prévention, de promouvoir les efforts de prévention sur notre territoire.

La ligne téléphonique permet, sur l’ensemble du territoire et de manière immédiate, 24h/24 et 7j/7, une prise en charge sanitaire des personnes ayant des idées suicidaires, dès les premières idées de mort. Des professionnels hospitaliers (infirmiers et psychologues, sous la supervision d’un médecin spécialiste) assurent, à partir du 1er octobre 2021, la continuité de la réponse au sein de dix centres répartis sur le territoire national.

Pour le Gard, le centre référent est celui de Vailhauquès (Hérault), piloté par le département d’urgence et post urgence psychiatrique du pôle urgences (Pr Courtet) du CHU de Montpellier. Particulièrement investi depuis de nombreuses années dans la prévention du suicide, le département d’urgence et post urgence psychiatrique du CHU de Montpellier a beaucoup œuvré cet été pour la mise en œuvre du centre dans un délai record.

Quelques indicateurs sur les gestes suicidaires en Occitanie :

En moyenne, les gestes suicidaires sont à l’origine de 579 passages aux urgences par mois en 2021 en Occitanie (538 en 2020, 583 en 2019 et 607 en 2018). Dans 86 à 91% des cas selon l’année, ces passages aux urgences liés à un geste suicidaire concernent des adultes âgés de plus de 18 ans. Les 11-17 ans représentaient néanmoins entre 9 à 11% des cas entre 2018 et 2020 et 14% des cas en 2021. Les plus de 65 ans représentent 20,4% de la population, mais 33% des décès par suicide (*).

(*) Sources Santé publique France, Projet régional de santé et CEPIDC INSERM





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 944

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.