A la une

Hauts-de-Seine. D’où vient la bombe découverte à Meudon ?

Bombardement des usines Renault
le 4 avril 1943 par la 8e
 force aérienne
américaine qui a envoyé 97 bombardiers
B-17 attaquer à haute altitude les usines
Renault.
Bombardement des usines Renault à Meudon (Hauts-de-Seine) le 4 avril 1943 par la 8e force aérienne américaine qui a envoyé 97 bombardiers B-17. (©Reproduction photographique. Archives municipales ville de Meudon )

C’est un événement assez rare. Un engin explosif vieux de plus de 75 ans a été retrouvé lundi 4 octobre 2021 sur le site de l’ancien terrain de la patinoire dans l’écoquartier de Meudon (Hauts-de-Seine). Un périmètre de sécurité a alors immédiatement été mis en place, le temps de prendre en charge cet obus datant de la Seconde guerre mondiale.

Obus américain de la seconde guerre mondiale

C’est à l’occasion de travaux de terrassement que l’obus a été trouvé dans un chantier de l’écoquartier, précise à actu Hauts-de-Seine la municipalité.. Le trafic du tramway T6 a été interrompu, un périmètre de sécurité a été mis en place et un immeuble dont la façade donnait sur le chantier a été évacué par précaution, le temps de l’intervention de l’équipe de déminage.

Après avoir été désamorcée, la bombe a été déplacée dans un camp militaire pour être complètement détruite. Il s’agissait d’un obus américain datant de la Seconde guerre mondiale et qui n’avait explosé, précise la Ville. Un obus similaire de 250 kilos avait notamment été retrouvé en juillet 2021 à Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Carte des bombardements à Meudon lors de la deuxième guerre mondiale.
Carte des bombardements à Meudon lors de la deuxième guerre mondiale. (©Archives municipales / Villes de Meudon)

Le chantier où a été retrouvé la bombe se situe dans une zone visée par des bombardements alliés le 3 mars 1942 (en bleu sur la carte ci-dessus, ndlr). Ce jour là, les alliés frappent Meudon en raison de l’implantation d’usines travaillant pour l’armée allemande, ce qui constituait des objectifs stratégiques de premier ordre. 

L’attaque aérienne débute à 21h15 et s’achève à 00h15. Elle vise l’usine Renault mais également des cantonnements allemands. Dix-huit projectiles, dont six non éclatés, s’abattent  alors sur Meudon en quelques heures causant cinq morts, trois blessés graves et une vingtaine de blessés légers. Quatorze immeubles seront dévastés et plus de 200 personnes devront êtres hébergées. 

L’histoire de Meudon durant la Seconde guerre mondiale a fait l’objet d’une exposition organisée par les archives municipales à la médiathèque de Meudon-la-Forêt en novembre 2020.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Hauts-de-seine dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 943

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.