A La Une

Héroïne et armes saisies dans le pays de Lorient : « On ne s’est rendu compte de rien »

Héroïne et armes saisies dans le pays de Lorient : « On ne s’est rendu compte de rien »

« On est surpris. On ne s’est rendu compte de rien ». Ce mercredi matin, Sara Gourden, la présidente de la SPA de Lorient, située rue de Ploemeur, à Larmor-Plage, a découvert dans nos colonnes que de la drogue et des armes avaient été saisies par la police sur le terrain jouxtant son refuge pour animaux dans le cadre d’une enquête en flagrance entre Ploemeur et Larmor-Plage notamment. Deux hommes ont été interpellés dans la nuit de dimanche à lundi.

« On surveillait ce terrain »

« On connaît bien le propriétaire du terrain même si on n’avait pas beaucoup de rapports avec lui », poursuit-elle. L’homme était connu pour vendre des légumes et des volailles. Sur son terrain, des poules se promènent autour d’une cabane, de deux caravanes, de voitures abandonnées et de nombreuses affaires entassées.

« On surveillait ce terrain car nous avions eu des alertes de riverains », indique Patrice Valton, le maire de Larmor-Plage. Mais la Ville n’avait aucun soupçon sur un éventuel trafic de drogue. « La police municipale était intervenue pour vérifier que l’exploitant était en conformité ». À l’époque, plus d’une centaine de poules se trouvaient sur le terrain. « On a été surpris d’apprendre la présence d’armes sur une parcelle de Larmor-Plage qui est une ville plutôt calme en matière de grande criminalité. On n’est pas habitués à cela mais il n’y a pas de raison que Larmor soit un Éden protégé de cette délinquance ».

Deux kilos de cocaïne, un fusil d’assaut AK47 et quatre grenades ont été trouvés dans une caravane d’un terrain jouxtant la SPA, rue de Ploemeur, à Larmor-Plage.
Deux kilos de cocaïne, un fusil d’assaut AK47 et quatre grenades ont été trouvés dans une caravane de ce terrain jouxtant la SPA, rue de Ploemeur, à Larmor-Plage. (Le Télégramme/Julien Boitel)

« Une très belle affaire »

Ce mercredi après-midi, des policiers se sont à nouveau rendus sur ce terrain insalubre, très brièvement, en présence de deux témoins de la SPA. Mais ni le commissariat de Lorient, ni le parquet ne souhaitent, pour l’heure, communiquer sur cette affaire, dont les « investigations flagrantes » se poursuivent, se contente d’indiquer Stéphane Kellenberger, le procureur de la République de Lorient. Il précise seulement que la quantité de cocaïne saisie est inférieure à 2 kg. La prise reste toutefois importante. « C’est une très belle affaire », acquiesce le commandant Cario.

Les deux gardes à vue devraient être prolongées de 48 heures, dans la limite des 96 heures autorisées en matière de trafic de drogue, avant vraisemblablement l’ouverture d’une information judiciaire.

Source de l’article : ICI

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page