Ici tout commence : ce qui vous attend dans l’épisode 497 du mercredi 28 septembre 2022 [SPOILERS] – News Séries à la TV

Dans le prochain épisode d’”Ici tout commence”… Lisandro rompt avec Anaïs et Théo tyrannise sa brigade. Quant à Claire, elle s’excuse auprès de son fils.

Capture TF1

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l’épisode d’Ici tout commence diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Mercredi 28 septembre dans Ici tout commence

LISANDRO ROMPT AVEC ANAÏS

De bon matin, l’ambiance est toujours aussi tendue entre Lisandro et Anaïs. En effet, le professeur a failli perdre un doigt la veille lorsque la jeune femme et son ex-petit ami ont coupé le courant. Comme il accuse immédiatement David d’être le responsable, Anaïs prend sa défense et lui signale que cela ne partait pas d’une mauvaise intention. De son côté, Lisandro lui fait remarquer que leur petit jeu aurait bien pu créer une catastrophe à l’institut. Il craint d’ailleurs la décision du chef Teyssier s’il apprend qu’elle a touché au tableau électrique. Si Lisandro lui promet de ne rien dire, il lui demande toutefois de prendre ses distances avec David. Ce qu’elle refuse catégoriquement.

À l’institut, le chef Teyssier a appris d’une source sûre que les deux élèves qui ont touché au tableau électrique sont David et Anaïs, et le fait savoir au corps enseignant. Lisandro et Rose prennent alors la défense de la cheffe, mais le directeur leur explique qu’ils sont simplement là pour discuter de sa sanction. La cheffe Armand compte bien marquer le coup en les excluant dix jours, mais sa sœur lui fait remarquer qu’elle est la cheffe du prochain restaurant éphémère. Emmanuel et Clotilde se mettent rapidement d’accord sur une punition lorsque Lisandro leur avoue qu’il s’agit d’un mauvais coup de David et qu’Anaïs a simplement remis le courant. Finalement, le directeur souhaite avoir leur version des faits.

Un peu plus tard, Anaïs nie en bloc les accusations du chef Teyssier lorsque David prend l’entière responsabilité des événements. Le jeune homme lui explique avoir voulu rendre service puisqu’il n’y avait plus de lumière en cuisine. Il pensait qu’un fusible était abîmé et a ensuite voulu le vérifier en relançant le courant. Cependant, le proviseur ne croit pas sa petite histoire et décide de le suspendre dix jours.

Pendant ce temps, le chef Teyssier doute sérieusement des capacités d’Anaïs à gérer une brigade. Il estime qu’ils doivent la remplacer au plus vite pour limiter les dégâts, ce que Clotilde pense également. Tandis que Rose considère qu’elle est tout à fait capable de terminer son menu, ses collègues craignent que les jeunes chefs ne s’humilient devant la cheffe Meyer. La chargée de master leur tient tête et leur assure qu’elle ne changera pas d’avis. Le proviseur lui met alors la pression : si le menu d’Anaïs n’est pas à la hauteur, il la remplacera à la tête du master par Clotilde et Salomé prendra la direction du restaurant. Emmanuel confie par la suite à la cheffe Armand qu’il s’agit simplement d’un stratagème.

En parallèle, Anaïs accuse sa meilleure amie de l’avoir balancé au chef Teyssier pour récupérer sa place devant toute la brigade. Salomé tombe alors des nues et lui assure qu’elle n’a rien fait. Enzo prend alors sa défense puisqu’ils ont travaillé sans interruption sur le menu. Salomé admet ensuite ne pas apprécier David, mais elle n’aurait jamais fait une chose pareille. Anaïs comprend qu’elle est allée trop loin et s’excuse. Au loin, Livio est très gêné.

Pus tard, Rose explique la situation à Anaïs et lui apprend par la même occasion que Lisandro l’a défendue ce matin devant Teyssier. La jeune femme comprend alors que son petit ami a rejeté la faute sur David.

En fin de journée, Anaïs confronte Lisandro. Ce dernier lui explique avoir voulu la protéger mais la jeune femme lui balance qu’elle n’a pas besoin de son aide. Elle lui demande d’arrêter de lui parler comme une gamine, ce qui fait perdre son sang-froid au professeur qui lui crie d’arrêter de se comporter comme si elle en était une. Lisandro lui avoue ensuite qu’il n’en peut plus de cette situation et qu’il ne la reconnaît plus depuis l’arrivée de David. De son côté, Anaïs refuse une nouvelle fois de prendre ses distances avec son ex-petit ami mais ce n’est pas ce qui le dérange vraiment. En effet, il n’aime pas ce qu’il est en train de devenir avec elle et préfère qu’ils se séparent…

THÉO TYRANNISE SA BRIGADE

Pendant le service, Théo est très irrité car il souhaite que tous les plats soient parfaits. Il hurle à sa brigade que chaque assiette doit être irréprochable puisqu’ils ont récemment obtenu le prix Vatel et qu’ils sont dorénavant un restaurant gastronomique. À ce moment-là, Axel vient récupérer deux assiettes mais Théo décide de les retoucher au dernier moment. L’étudiant lui fait alors remarquer que les clients s’impatientent en salle.

Un peu plus tard, Axel continue de mettre la pression à son cousin pour servir les assiettes aux clients qui s’impatientent. Le ton monte entre les deux jeunes hommes puisque l’étudiant remet en cause l’autorité du chef devant sa brigade. Théo le recadre sèchement et lui fait remarquer qu’il a d’autres choses à faire que gérer sa rébellion contre l’autorité. Lisandro tente alors d’apaiser les tensions mais le chef met en garde son cousin : c’est la dernière fois qu’il ouvre sa bouche dans sa cuisine.

En fin de journée, les deux cousins règlent leur compte à la maison. Emmanuel intervient alors puisqu’il a appris qu’il y avait eu un problème de rythme pendant le service du midi. Théo lui explique que c’est à cause du service, mais Axel lui balance que le rôle d’un chef est d’assumer ses erreurs. Le chef Teyssier lui demande d’assumer ses bêtises au lieu d’accuser les autres et d’envoyer ses plats à temps. Le ton monte entre le père et le fils mais Constance leur ordonne de régler leurs problèmes en cuisine.

Le chef Teyssier trouve que son fils a pris la grosse tête depuis l’obtention du prix Vatel et son voyage à Londres. Cependant, Constance lui fait remarquer qu’il fait preuve de mauvaise foi puisqu’il a également sa propre manière de gérer sa brigade. De son côté, Emmanuel estime qu’ils n’ont pas la même carrière et pense que Théo est en train de se construire une mauvaise réputation.

CLAIRE S’EXCUSE AUPRÈS DE SON FILS

Louis appelle finalement le domaine dont lui a parlé sa fiancée. Claire le rejoint et le questionne sur les préparatifs de son mariage. Seulement, Louis lui balance que si cela l’intéressait, elle aurait dû venir à ses fiançailles. La cheffe souhaite enterrer la hache de guerre avec son fils même si elle n’est pas vraiment d’accord avec ses méthodes d’enseignement. Elle admet alors être allée trop loin la veille en questionnant ses élèves pendant son cours et s’excuse pleinement. Si Louis doute dans un premier temps de sa sincérité, Claire arrive à le convaincre en lui expliquant qu’elle souhaite simplement qu’ils ne se fassent plus de coups bas. Finalement, le jeune chef accepte de passer à autre chose mais il la met en garde : si elle essaie à nouveau de monter tout le monde contre lui, il sera sans pitié.

La situation s’est apaisée entre Louis et Charlène. La jeune femme est très contente puisqu’elle va pouvoir visiter le domaine qui l’intéresse ce week-end. Le couple croise ensuite Livio dans le parc. L’occasion pour la fille Teyssier de faire les présentations. Cependant, le chef Guinot est persuadé que le nouvel arrivant n’est pas insensible aux charmes de sa fiancée, ce qui l’agace.

Le jeune sicilien met alors les choses au clair en lui expliquant qu’il n’est pas intéressé par Charlène. En effet, il est tout simplement fan d’Auguste Armand et il voulait le rencontrer puisqu’il perpétue l’héritage culinaire de son père. Livio lui confie ensuite qu’il aimerait beaucoup discuter avec lui des recettes d’Auguste ou encore le regarder cuisiner. Le chef Guinot accepte alors sa proposition.

Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *