Etranger

Images impressionnantes: de violentes rafales balayent le nord-est de la France où se déroule un festival, au moins 7 blessés

Violentes bourrasques et averses cinglantes ont balayé jeudi le site des Eurockéennes de Belfort, faisant sept blessés, dont un grave, et gâchant ainsi le retour d’un des plus grands festivals de France, après deux éditions annulées à cause du Covid-19.

La première soirée des « Eurocks », sacré en mars 2020 « meilleur festival » au monde aux Arthur Awards et initialement programmé sur quatre jours pour accueillir jusqu’à 130.000 spectateurs, avec le concert évènement de Muse en clôture, a été annulée jeudi. Une commission de sécurité se réunira vendredi matin pour décider du maintien ou non de l’évènement jusqu’à dimanche.

« Aujourd’hui à 16H30, alors que le festival venait d’ouvrir ses portes, un violent coup de vent accompagné de pluies très importantes a entraîné la chute d’une structure légère, en forme de chapiteau, devant la porte des Eurockéennes, qui a occasionné sept blessés, dont un a nécessité son évacuation vers l’hôpital pour des fractures multiples », a expliqué le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini, qui s’est déplacé sur les lieux.

« Cet évènement nous a conduits, avec les organisateurs, à suspendre le festival des Eurockéennes qui n’aura pas lieu ce soir. Nous verrons demain (vendredi), en fonction des dégâts sur le site, si nous sommes en mesures de reprendre. Une annulation est toujours possible, mais ce n’est pas notre souhait », a-t-il ajouté.

Des chutes d’arbres sont également survenues à l’extérieur du site et dans le reste du département, placé en vigilance orange aux orages par Météo France, occasionnant un accident de la circulation avec deux blessés légers sur l’autoroute, a-t-il ajouté.

Dès la fin d’après-midi, de violentes bourrasques ont balayé la presqu’île du Malsaucy, où se tient le festival, et deux averses très soutenues se sont abattues sur le site alors que les premiers spectateurs commençaient à arriver, a constaté un journaliste de l’AFP. D’après le préfet, 3.000 à 4.000 festivaliers se trouvaient sur le site au moment des coups de vent, dont 2.000 campeurs.

« Sur le camping, beaucoup de tentes ont volé », a-t-il relevé, précisant que les campeurs avaient été accueillis dans une « structure en dur » située sur place.
De nombreux festivaliers sont repartis en voiture, alors que d’autres ont été abrités dans des gymnases.

« Notre objectif du moment, c’est de sécuriser le périmètre du site et du camping (qui peut accueillir environ 20.000 personnes, NDLR). On ne peut pas prendre le risque d’ouvrir pour l’instant, on va vérifier l’ensemble du périmètre pour s’assurer que tout fonctionne pour une reprise demain », souligne Hervé Casteran, le responsable communication du festival.

« Les voies de sorties sont maintenant sécurisées et les festivaliers sont en train d’être évacués en toute sécurité », ont également indiqué les organisateurs dans un communiqué. La préfecture a activé le Centre opérationnel départemental (COD).

Des navettes TER mises en place par la SNCF, partenaire du festival, pour acheminer une petite partie des spectateurs, ont été interrompues momentanément. « Avec les bourrasques, un arbre menaçait de tomber sur la voie ferrée et un train a dû être arrêté, on a évacué des clients », a expliqué Nabil Djaafer, directeur de la communication de la SNCF en Bourgogne-Franche-Comté.

Le chanteur belge Stromae et le duo Bob Sinclar et Pedro Winter, présents pour un hommage à « tout ce que la French Touch a fait de meilleur », devaient être les têtes d’affiche de la première soirée de cette 32e édition.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 2 638

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!