Inédit: L’école du Caule-Sainte-Beuve ouvre dans la forêt

Tous les élèves de l'école du Caule, de la maternelle au CM2, passeront leurs jeudis matin dans la forêt.
Tous les élèves de l’école du Caule-Sainte-Beuve, de la maternelle au CM2, se retrouveront à la maison forestière pour ensuite rejoindre la forêt adjacente. (©archives mairie Caule-Sainte-Beuve)

C’est un projet que Chantal Benoît, la maire du Caule-Sainte-Beuve, a en tête depuis longtemps. Les deux classes de son école communale, de la maternelle au CM2, pourront dès le jeudi 29 septembre, se retrouver dans la nature. Et ce, tous les jeudis matin de l’année scolaire.

Tous les jeudis matin dans la forêt

Qu’il pleuve, vente ou neige, les élèves seront à l’extérieur cette matinée de la semaine. Sauf tempête, où ils seront dans la maison forestière. C’est un moyen d’ouvrir la forêt à la population.

Chantal BenoîtMaire

En effet, l’édile fait le pari de mettre en valeur son territoire en passant par les enfants. Car pour elle, c’est essentiel de quitter les murs de l’école pour découvrir sa richesse et ainsi apprendre. 

Les anciens connaissaient La leçon de choses où on nous obligeait à sortir pour rendre concret l’apprentissage. Comme aller voir les vers de terre par exemple. C’est pareil ici. Ça va un peu à l’encontre de la distribution de tablettes pour chaque enfant.

Chantal Benoît

Une meilleure connaissance de l’environnement

Chantal Benoît avoue que c’est aussi grâce à la grande volonté des deux enseignantes de l’école, Agathe Chauveau et Elodie Lefebvre, que le projet a pu se réaliser. « Il y a un parcours pédagogique derrière. Les institutrices ont déjà adapté les cours en fonction. Et les programmes seront respectés », tient à rassurer l’édile. Tout en précisant, que les grands pourront s’occuper des petits et que les élèves du Caule bénéficieront ainsi d’une meilleure connaissance de l’environnement qui les entoure.

Aussi, pour ouvrir une école dans la forêt, la commune a dû répondre à des critères demandés par le rectorat. À savoir, que faire pour prévenir les secours, présenter un projet pédagogique, et suivre des normes d’agrément pour le lieu d’accueil. 

La maison forestière à l’origine du projet

Et ce projet qui sort de l’ordinaire a reçu un bon accueil de la part de l’inspecteur de l’académie, Jacques-Henri Sevel. Ce dernier s’est même déplacé à la demande de Chantal Benoît pour connaître la nature de cette initiative. Suite à cette rencontre, il a fait dépêcher un agent de l’Éducation Nationale pour que la maison forestière de la commune reçoive un agrément. Car tout part de ce lieu. Et c’est pour cette raison que la maire a fait ajouté le lieu comme seconde adresse de l’école. 

Je me rappelle que lors de l’inauguration de notre maison forestière en 2018, j’avais déclaré qu’il serait idéal pour y installer une école à ciel ouvert. Finalement, cela se concrétise jeudi 29 septembre 2022.

Chantal Benoît

 L’inspecteur de l’académie et le député de la 6e circonscription de Seine-Maritime, Sébastien Jumel, seront d’ailleurs présents pour le lancement de cette action.

Des matinées à l’extérieur qui changeront le rythme des écoliers de la commune. Mais une initiative qui créera peut-être une émulation dans les écoles voisines. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Réveil de Neufchâtel dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.