Formule 1

« J’étais l’homme le plus rapide en piste »

Deuxième à l’arrivée du Grand Prix du Canada ce dimanche, l’Espagnol Carlos Sainz est passé proche d’une première victoire au volant d’une Ferrari extrêmement compétitive sur le tracé Gilles Villeneuve de Montréal.

Après avoir mené brièvement la course, Carlos Sainz s’est retrouvé deuxième derrière le pilote Red Bull Max Verstappen après être passé par les stands pour chausser des gommes Dures neuves. Sainz a ensuite mis la pression sur le Néerlandais, montrant un rythme impressionnant avec des pneus qui avaient six tours de moins que son rival, mais l’Espagnol n’a finalement jamais réussi à passer la Red Bull et franchira la ligne d’arrivée en deuxième position.

Après avoir décroché son cinquième podium de la saison, Carlos Sainz se retrouve désormais à 24 points de son coéquipier au championnat du monde, et bien qu’il aurait souhaité décrocher la victoire ce dimanche à Montréal, le pilote Ferrari tire du positif de cette neuvième manche de l’année.

« J’ai des sentiments mitigés, la P1 était proche et j’étais certainement pour la première fois cette année l’homme le plus rapide en piste et je poussais à la limite absolue pour essayer de mettre un peu de pression sur Max et peut-être le forcer à faire une erreur. » a expliqué Sainz ce dimanche soir à Montréal après l’arrivée de l’épreuve, alors qu’il a également signé le tour le plus rapide en course.

« J’étais deux ou trois dixièmes plus rapide durant toute la course, mais trois dixièmes ne suffisent pas pour passer ici [à Montréal]. Vous avez besoin d’un plus grand delta en termes de rythme pour essayer de passer. C’était proche à quelques reprises, c’est dommage, mais en même temps je veux garder le positif parce que je sais que le rythme était là et je me sentais à l’aise et capable de pousser Max à la limite. »

« Même sans la voiture de sécurité [il a profité de la Safety Car pour rentrer au stand chausser des pneus neufs], je pense que j’aurais pu m’accrocher pour la victoire, donc ça me donne de l’espoir. J’étais proche des murs partout, je poussais vraiment, cela me donne confiance pour l’avenir. La victoire n’est pas venue, mais c’était quand même très bien. »

Après le Grand Prix du Canada, Carlos Sainz occupe la cinquième place au championnat du monde des pilotes avec 102 points inscrits depuis le début de la saison.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 539

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.