Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Jeux Olympiques JO de Tokyo : Althéa Laurin décroche le bronze en taekwondo

Althéa Laurin a décroché le bronze olympique au taekwondo (+67 kg), mardi, aux JO de Tokyo.

Elle s'est parfaitement rattrapée. Eliminée en demi-finale de taekwondo par la Serbe Milica Mandic, championne olympique en 2012, la jeune française (19 ans), s'est remise sur le droit chemin pour offrir à la France une septième médaille dans ces Jeux. La championne d'Europe 2020 a battu la repêchée ivoirienne Aminata Charlene Traoré 17-8 pour s'offrir l'une des deux médailles de bronze en jeu dans ce tournoi.

«Je pense que je ne réalise pas encore ce qui se passe, a déclaré Althéa Laurin qui apporte à la France sa 7e médaille depuis le début des Jeux de Tokyo.

Déçue après sa défaite en demi-finales face à la future médaillée d’or, la Serbe Milica Mandic, déjà championne en 2012, la Française avait toutefois quelques regrets. «Je n'ai pas atteint le résultat que je voulais, mais avant de parler des Jeux, il faut encore se qualifier et gagner des compétitions et ça passe par la progression, a-t-elle affirmé. Je ressens de la joie d'avoir pu décrocher la médaille de bronze et gagner la ‘petite’ finale.»

Cette place sur le podium vient récompenser un très beau parcours, durant lequel la Française a notamment écarté en quarts la Chinoise Zheng Shuyin, championne olympique en titre (14-6), avant d'offrir une belle résistance en demies face à la Serbe Milica Mandic (défaite 7-5), sacrée en 2012 à Londres.

Avec cette huitième médaille olympique dans l'histoire du taekwondo français, la licenciée d'Asnières a prolongé la tradition. Depuis l'introduction de la discipline aux JO de Sydney en 2000, l'équipe de France de taekwondo a en effet toujours remporté au moins une médaille aux Jeux, échouant toutefois dans sa quête d'or.

Original Article

admin
the authoradmin