Music

JOEY LE SOLDAT – M'MAAN – (Official Video Clip)




JOEY LE SOLDAT ///// M’MAAN

Auteur: Joey le Soldat
Compositeur: Dj FORM
Réalisation Clip: Drascojah Films

Extrait de « BARKA », le nouvel album de Joey le Soldat
👉idol.lnk.to/Barka (Itunes, Spotify, Deezer…)
👉joeylesoldat.bandcamp.com/ (CD DIGIPACK)
👉http://www.joeylesoldat.com/

-Tentacule Records / Bordeaux Rock / Differ Ant – IDOL –

PAROLES // LYRICS « M’MAAN » ( Mère / Mother )

(Refrain)
Mère m’avait dit que dans ce monde on ne plaisante pas
Mère m’avait dit que dans ce monde fallait rester sur ses gardes
Mère m’avait dit ,mon chère fils soit vigilant
Mère mère m’avait dit, je te bénis chaque jour 
Mère elle m’avait dit ,elle m’avait dit …..(Couplet)

«Tu sais mon fils, le monde d’aujourd’hui court à sa perte
La plus part des Hommes courent à leurs pertes,
Dehors tu entendras dire que être honnête ne sert à rien, car c’est un monde de vol,
Ils perdent tout bon sens au profit de l’argent.
L’humanisme disparaît au profit du matériel
Bienvenue dans ce monde où ils vont te sourire
Et te planter un couteaux une fois que tu tournes le dos.
Écoutes mon fils tu as pris le chemin de ta passion
Mais nombreux sont ceux qui attendent ta chute, pour pouvoir en parler,
Nombreux attendent que tes rêves s’arrêtent pour pouvoir en rire,
Mais mon fils quoiqu’il arrive reste toi même, ne te laisse pas gagner par la haine
Je te dis aussi mon fils, ce monde est comme un chameau
C’est quand il se couche que tu peux monter sur son dos, retiens ceci
Je te donne ma bénédiction pour ce combat que tu mènes
Je te donne ma bénédiction que ta vie musicale aille de l’avant  »

(Refrain)
Mère m’avait dit que dans ce monde on ne plaisante pas
Mère m’avait dit que dans ce monde fallait rester sur ses gardes
Mère m’avait dit, mon chère fils soit vigilant
Mère mère m’avait dit, je te bénis chaque jour 
Mère elle m’avait dit ,elle m’avait dit …..

(La mère de Joey parle à son fils)
«Je suis fier de sa musique (moi) et je prie le ciel de le bénir ; qu’il aille de l’avant et que sa porte ses fruits, Que Dieu lui donne une bonne santé pour qu’il puisse travailler. Je dis merci à Dieu»

(…)Le matriarcat en Afrique est aussi vivace de nos jours que dans l’antiquité. Dans les régions où le matriarcat n’a pas été altéré par une influence extérieure, c’est la femme qui transmet intégralement les droits politiques.Ce fait découle d’une idée plus générale selon laquelle l’hérédité n’est efficace que quand elle est d’origine maternelle.
(…)le matriarcat est lié à l’agriculture. Si l’agriculture avait été découverte par les femmes comme on le pense parfois, s’il était exact que ce sont elles qui ont les premières songé à la sélection des herbes nourrissantes, par le fait même qu’elles restaient à la pendant que le mari se livrait à des travaux plus risqués(chasse, guerre, etc.) cela expliquerait, en même temps que le matriarcat, un trait important de la vie africaine passé à peu près inaperçu : la femme est la maîtresse de maison au sens économique du terme ; c’est elle qui dispose de tous les aliments et personne ne peut y toucher, même le mari, A ce titre, la femme exerce en quelque sorte une emprise économique sur la société africaine d’autant plus accentuée que cet usage est mieux observé.
(…)Le régime du matriarcat proprement dit est caractérisé par la collaboration et l’épanouissement harmonieux des deux sexes, par une certaine prépondérance même de la femme dans la société due à des conditions économiques à l’origine, mais acceptée et même défendue par l’homme.

Cheick Anta Diop (Nations Nègres et Culture )


source

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire