Faits divers

La délinquance en hausse à Paris les trois premiers mois de 2022, sans atteindre le niveau de 2019

L’évolution de ces chiffres est à mettre en perspective avec les données de 2019, du fait de la crise sanitaire en 2020 et 2021, prévient la préfecture de police de Paris qui les diffuse.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

La délinquance à Paris est en hausse sur les trois permiers mois de l’année 2022, mais son niveau est toujours inférieur à celui de 2019, selon un bilan de la préfecture de police de Paris publié lundi 20 juin. L’année 2019 est considérée comme l’année de référence, car la pandémie de Covid-19 et les diverses restrictions sanitaires ont rendu « atypiques » les indicateurs de 2020 et 2021.

Ainsi, les « faits d’atteintes volontaire à l’intégrité physique » sont en hausse de 17,9% entre début 2021 et début 2022. Un niveau qui reste inférieur de 7,4% à celui de 2019, ce qui représente « 877 victimes de moins en 2022 qu’en 2019 ».

Des violences conjugales en augmentation

Même constat pour les atteintes aux biens (vols à la tire, vols à la roulotte), qui constituent « la part la plus importante de la délinquance parisienne » et sont « liés à la forte fréquentation de la capitale », note la préfecture de police. Ils sont en hausse de 24,5% entre début 2021 et début 2022, mais toujours inférieurs à 2019 (-21,1% de faits constatés). Seuls les cambriolages ont retrouvé un niveau comparable à celui d’avant la crise sanitaire.

En revanche, les violences conjugales et les violences sexuelles augmentent respectivement de 45% et de 25,2% entre 2019 et 2022, et de 27,6% et 39,4% entre 2021 et 2022. Une hausse qui « s’explique en partie par la libération de la parole des victimes, qui se traduit par une hausse des plaintes déposées », estime la préfecture de police.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 408

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.