Formule 1

La F1 dément le report des nouvelles voitures à 2023

L'arrivée des voitures nouvelle génération à effet de sol, qui a pour but d'améliorer les courses, a déjà été reportée à 2022 à cause de l'impact de la pandémie de COVID-19. Cependant, alors que le monde continue de se battre face à cette maladie et qu'une grande partie de l'Europe demeure actuellement confinée, un éventuel changement de programme a été évoqué.

Lire aussi :

Les voitures actuelles seraient alors conservées pour une troisième campagne, avec une arrivée de la nouvelle réglementation en 2023. Cependant, la Formule 1 se montre claire sur le fait qu'un report n'est pas envisagé, ce nouveau règlement étant considéré comme essentiel par Liberty Media, propriétaire de la F1.

Un porte-parole a déclaré : "Toute suggestion comme quoi la réglementation 2022 sera retardée est erronée et n'a pas fait l'objet de discussions. La nouvelle réglementation est conçue pour améliorer la compétition en piste et donner à nos fans des batailles plus serrées. Avec la nouvelle réglementation financière, cela améliorera la F1 et créera un business model plus sain et plus solide pour tout notre sport."

Le report initial de 2021 à 2022 était plus que justifié, compte tenu des implications financières de la pandémie de COVID-19 lorsque celle-ci a commencé ; la F1 craignait que certaines écuries puissent faire faillite. Cependant, avec un calendrier de 17 Grands Prix en 2020, les inquiétudes quant à la survie des équipes actuelles sont apaisées.

Dès l'année dernière, un certain nombre d'écuries a évoqué le report de la nouvelle réglementation à 2023 afin de réduire les coûts, mais Ross Brawn, manager sportif de la F1, a tué l'idée dans l'œuf : selon lui, la simplicité technique de la nouvelle génération de monoplaces par rapport à l'actuelle permettra d'économiser de l'argent par la suite.

S'exprimant l'an dernier sur le report souhaité par certaines écuries, Brawn avait déclaré : "Je crois que certaines équipes ont insisté pour reporter [la réglementation] d'une année supplémentaire. Je pense qu'il y a un besoin justifiable de conserver ces voitures l'an prochain [2021] car nous sommes au milieu du [confinement]. C'est parfaitement justifié."

"Les initiatives que nous apportons avec cette nouvelle réglementation rendent la F1 plus viable économiquement en termes de complexité et d'où est dépensé l'argent. Les voitures actuelles sont si complexes que plus on dépense, plus on va vite, et il faut stabiliser cette tendance et créer une situation où l'argent n'est pas la seule priorité pour être compétitif. Par conséquent, nous avons besoin de ces nouvelles voitures pour stabiliser cette tendance."

Même si le besoin de développer les voitures 2022 en même temps que celles de 2021 entraînera des dépenses supplémentaires pour les écuries, le plafond budgétaire en vigueur cette année empêchera les coûts de devenir incontrôlables.

Source de l’article : ICI

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page