Home En bref La Tiny House, alternative au manque de logement dans le sud de la Meuse 
En bref

La Tiny House, alternative au manque de logement dans le sud de la Meuse 

Tiny House-logement
Tiny House-logement ©L’association Accueil des jeunes

La première Tiny House de Meuse a été inaugurée le 1er décembre 2022. Le 28, sa première locataire y avait déjà posé ses valises. À mi-chemin entre la roulotte et la maison, cette « minuscule maison » pourrait être une alternative au problème de logement que rencontrent les jeunes actifs. 

À lire aussi

  • Meuse. La plateforme « Histologe » ouvre pour lutter contre le mal-logement

En attendant de trouver un logement durable

« En Meuse, il y a des logements de type F5 mais il manque d’appartements d’une plus petite surface, bien isolés avec des loyers modérés qui seraient accessibles aux jeunes actifs », explique à Actu.fr Mayron Krajeckyaj Conseiller socio-éducatif de l’Association Accueil des jeunes. 

C’est en partant de ce constat et pour aider à la mobilité professionnelle que la structure a décidé de mettre en place une Tiny House. « C’est un bail de trois mois, renouvelable une fois. Cela permet aux jeunes de gagner un peu de temps pour trouver une solution de logement plus durable », détaille Mayron Krajeckyaj. 

Pour 300 € de loyer mensuel, les locataires de la Tiny House ont l’équivalent d’un studio de 18 m² dans le parc immobilier classique. Bonus : la maison est faite en bois, constituée de matériaux locaux ou de circuits courts et donc respectueuse de l’environnement. Un projet pour lequel l’association reçoit l’aide des communes, qui fournissent notamment un terrain pour permettre le raccordement en eau et en électricité. 

La collaboration de plusieurs acteurs

Pour apporter les 65 000 € nécessaires à la construction de la Tiny House, plusieurs acteurs ont financé le projet : le Grand Est ; la Fondation Vinci, la CAF – FPT Fonds Publics Territoires, la‐ CAF – Fonds Propres 6000 €, la Foncation BTP, la Fondation Crédit Agricole, la Fondation MACIF. 

À terme, l’Accueil des jeunes aimerait proposer une voire deux autres Tiny House. « On va attendre un an pour faire un bilan et on verra si on est suffisamment rentré dans nos frais pour en mettre en place une autre », confie le conseiller socio-éducatif qui rechigne à « parler de rentabilité dans le social ».  

Related Articles

En bref

Festival Photo de La Gacilly : un travail de fond à l’année

Jeudi 9 juin 2022, Auguste Coudray, président du Festival Photo et Héloïse...

En bref

Vitré : une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites mardi 7 février

Plus d’un millier de personnes étaient présentes à la mobilisation contre la...

En bref

Blain : un marché de solutions pour les seniors et les personnes en situation de handicap

Le conseil de développement du Pays de Blain (Loire-Atlantique) propose, chaque mois,...

En bref

Lutte contre le cancer. Cotentin : cette association organise une opération solidaire

Les Rotariens sont mobilisés pour l’opération « Jetons le cancer ». (©La...