Le détenteur du « stylo-pistolet » qui avait fait trois blessées aux urgences, condamné à une lourde peine

Blessé par trois impacts de balles le 22 février 2021 dans le quartier de L’Ariane, le jeune homme est admis aux urgences de l’hôpital Pasteur. Il est encore conscient quand il est déshabillé avant d’être opéré d’urgence.

 

Les infirmières découvrent dans ses vêtements un couteau, un briquet, une munition 22 long rifle, un stylo. Une soignante est  intriguée par ce stylo qui ressemble à une lampe pour vérifier les pupilles. Soudain, une détonation retentit. Le stylo est en réalité une arme dissimulée à un coup. Une aide- soignante reçoit une balle en pleine poitrine. Une autre est légèrement blessée à la main. La troisième est blessée aux tympans par la détonation.

 

Sofiane, opéré avec succès, fait encore parler de lui au moment de sa sortie du coma. Il s’arrache les fils, insulte, frappe et crache sur ceux qui viennent de lui sauver la vie. Il finira par s’enfuir de l’hôpital.

 

Le procureur Thibault Rossignol a qualifié les faits « d’inacceptables » et a rappelé que le prévenu, conscient au moment de son arrivée aux urgences, aurait dû signaler l’arme. Le magistrat a requis trois ans de prison contre ce jeune homme déjà condamné par le passé pour  refus d’obtempérer, apologie du terrorisme, violences.

 

Depuis les faits, il a séjourné quatre mois à Sainte-Marie pour y recevoir des soins psychiatriques. Il a néanmoins été reconnu entièrement responsable de ses actes. Le tribunal l’a condamné à 30 mois d’emprisonnement.

 

 



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.