« Le fait d’être là aujourd’hui, c’était inespéré »: six ans après la mort de son bébé, Ciena, à la crèche, Larissa assiste au procès des puéricultrices

Le tribunal correctionnel de Charleroi a annoncé ce mercredi matin le report du dossier concernant le décès d’un bébé de trois mois et demi au sein de la crèche Dourlet à Charleroi en mai 2016. Deux des trois puéricultrices, poursuivies pour non-assistance à personne en danger, étaient présentes devant le tribunal. Un calendrier d’échange de conclusions a été fixé.

La maman de Ciena, Larissa Munsongo, a également assisté ce matin à cette première audience. Elle s’est confiée à une équipe RTL INFO. Ce procès est une étape importante pour elle. Elle espère obtenir des réponses « aux nombreuses zones d’ombre » et « enfin savoir ce qui s’est passé ce jour-là » : « Le fait d’être là aujourd’hui, c’était inespéré, parce que cela fait quand même six ans d’attente au niveau de la procédure judiciaire ».

Le fait d’arriver à l’audience, c’est déjà une reconnaissance

La maman confie avoir eu « l’impression de ne pas être entendue, reconnue » pour ce qu’elle a vécu avec sa famille. « Le fait d’arriver à l’audience, c’est déjà une reconnaissance ».

Mais, elle estime qu’il ne s’agit là que d’un début : « On n’a pas gagné la guerre, on va dire, c’est un début d’être pris en considération pour le décès de Ciena ».



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.