Etranger

Le film « Mariupolis 2 » et une activiste nue sur le tapis rouge: l’Ukraine est plus que jamais « dans tous les esprits » à Cannes

Elle est apparue soudainement hier soir dénudée au milieu des robes de soirée. Cette activiste venue dénoncer les viols commis par les soldats russes à l’encontre des femmes ukrainiennes, a rapidement été exfiltrée par la sécurité. Elle serait membre d’un collectif français de féministes radicales.

Sur le tapis rouge ou dans les salles obscures, l’Ukraine est à l’affiche du 75ème festival de Cannes. 

Comme ce documentaire sur Marioupol qui dévoile la vie souterraine des habitants. Le réalisateur, le Lituanien Mantas Kvedaravicius âgé de 45 ans, est mort pendant le tournage dans la ville assiégée. Le film a été ajouté à la dernière minute par les organisateurs du Festival, qui avaient promis une 75e édition où l’Ukraine serait « dans tous les esprits » et marquée, dès son ouverture, par l’intervention, depuis Kiev, du président et ancien acteur Volodymyr Zelensky.

Hanna Bilobrova, coréalisatrice de « Mariupolis 2 » détaille ce projet: « On filmait les habitants, on vivait avec eux, Mantas allait parfois les aider et c’est comme ça qu’il a été tué. J’ai ramené sa dépouille. J’ai récupéré les images, et avec l’équipe, on a terminé le film… »

Elles ont travaillé jour et nuit pour que le film soit prêt à être diffusé sur la croisette, comme l’explique Dounia Sichov, monteuse du film Mariupolis. « Ça a été un vrai challenge, mais on a voulu le faire pour Mantas. C’était long, mais on y croyait. Il y avait de la joie, de l’émotion. On est fières que le film soit ici… »

Mariupolis a fait sensation, et obtenu une visibilité que le réalisateur n’aurait jamais osé espérer .



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 650

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.