Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme a levé 14,2 milliards USD

(Belga) Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme a déclaré mercredi avoir levé 14,2 milliards de dollars, soit moins que l’objectif de 18 milliards qu’il s’était fixé dans le cadre de son objectif de mettre fin à ces maladies mortelles d’ici 2030, mais malgré tout un montant record.

« Ce à quoi nous avons assisté aujourd’hui est une mobilisation sans précédent pour la santé mondiale », a déclaré à New York Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. « Nous parlons de 14,2 milliards de dollars américains, sans deux des plus gros donateurs au Fonds, dont nous attendons les promesses en temps voulu », a-t-il ajouté en référence à l’Italie et au Royaume-Uni. L’événement se tenait en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, en présence notamment du président américain Joe Biden, qui a salué d' »extraordinaires contributions ». Il s’agissait du plus important « renflouement » jamais sollicité par l’organisation, dans un contexte économique compliqué par la pandémie de Covid-19 et les crises alimentaires et énergétiques causées par la guerre en Ukraine. Certains pays avaient récemment fait des promesses encourageantes — dont 1,3 milliard de la part de l’Allemagne, après 6 milliards par les Etats-Unis et 1,08 milliard par le Japon. La France a elle donné 1,6 milliard. « La cible de 18 milliards est fondée sur le besoin de nous remettre sur les rails pour mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme d’ici 2030, en regagnant le terrain perdu pendant la pandémie de Covid », avait déclaré à l’AFP Françoise Vanni, porte-parole du Fonds mondial, avant le début de la conférence. Et ainsi « sauver pas moins de 20 millions de vies sur les trois prochaines années ». (Belga)



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.