En bref

Le nord-ouest de la Syrie lourdement impacté par la chute de la livre turque

Le récent effondrement de la livre turque a des conséquences au-delà des frontières turques. Le nord-ouest de la Syrie, contrôlé par les rebelles, a adopté cette monnaie en juin 2020, alors que la livre syrienne poursuivait sa chute inexorable après une décennie de conflit. Les habitants espéraient alors que cette décision stabiliserait l’économie ravagée de la région.

Mais depuis, la livre turque a perdu 45 % de sa valeur, dont plus de 20 %, au cours du seul mois dernier. « Nous étions optimistes quand la livre turque était plus forte et plus stable que la monnaie syrienne, qui connaissait beaucoup de fluctuations. Mais depuis le jour où la monnaie turque a été adoptée jusqu’à aujourd’hui, elle a été beaucoup dévalué et nous n’en profitions pas du tout. La monnaie turque n’est pas stable en ce moment, cela affecte négativement les moyens de subsistance et le commerce. Désormais, il y a une grande stagnation dans la région« , déplore Moustafa Abou-Emad, un habitant d’Idlib.

Selon les Nations unies, plus de 97 % de la population de la région d’Idlib vit sous le seuil de pauvreté, ce qui rend la flambée des prix encore plus problématique, pour les acheteurs et les vendeurs, comme l’explique Abd Alrazik Al-Ali : « Nous sommes désemparés. Que devons nous faire ? Comment vendre nos produits ? Nous devons faire venir quelqu’un spécialement pour fixer le prix de la marchandise, l’ajuster, le remplacer. __Les clients pensent que nous profitons de la baisse de la monnaie. Il ne se dit pas que c’est la différence de change et l’échange du dollar contre la livre turque qui en est la cause.« 

Même si les marchés syriens proposent des produits turcs, le dollar est la monnaie d’importation, ce qui entraîne une stagnation du marché selon les analystes.

Leshabitants de la région espèrent un peu de stabilité, pour pouvoir se procurer au moins les produits de première nécessité. Beaucoup sont contraints de s’endetter pour pouvoir survivre.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire