Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Le pass sanitaire retiré en cas de refus de la 3ème dose de vaccin ?

Le pass sanitaire sera-t-il retiré aux personnes éligibles qui n’ont pas reçu une troisième dose de vaccin anti-covid ? Interrogée sur le sujet ce jeudi matin, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a indiqué que c’était une option à l’étude.

«C’est quelque chose qu’on regarde mais ce n’est pas décidé aujourd’hui», a-t-elle ainsi affirmé au micro de Europe 1. «On sait que l’immunité baisse fortement au bout de six mois, donc il faut absolument faire cette troisième dose», a-t-elle insisté.

Pour rapel, ce rappel vaccinal a été mis en place dès le 1er septembre pour les personnes à risque, notamment les 65 et plus, les résidents en Ehpad, les personnes immunodéprimées ou encore celles qui se sont faites vaccinées avec le sérum monodose Janssen.

Le 4 octobre dernier, l’Agence européenne des médicaments a approuvé l’administration d’une troisième dose de vaccin Pfizer/BioNTech pour tous les adultes de plus de 18 ans, laissant le choix à chaque nation de décider de son propre calendrier de vaccination.

La 3e dose en débat

Les autorités sanitaires françaises n’ont pas encore décidé d’élargir la campagne de rappel à toute la population, mais la Haute Autorité de Santé (HAS) a en revanche recommandé de l’étendre à l’ensemble des professionnels de santé qui prennent en charge des personnes vulnérables. 

Malgré la décrue de la pandémie ces dernières semaines, le gouvernement souhaite en outre maintenir le pass sanitaire à minima jusqu’au 15 novembre. Un projet de loi a d’ailleurs été présenté mercredi en Conseil des ministres pour permettre au gouvernement de le prolonger au-delà de cette date si nécessaire. 



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire