A l'Etranger

Le PS veut une réunion d’urgence de la commission de l’Intérieur suite à des informations sur une élue nationaliste: « Ce serait scandaleux de constater qu’il y a une nouvelle affaire de visas touchant la N-VA »

A la suite d'un rapport de la Sûreté de l'Etat reçu à la mi-février, le secrétaire d'Etat à l'Asile, Sammy Mahdi, a informé le parquet fédéral de rumeurs circulant au sein de la communauté iranienne à propos de l'aide fournie par l'époux de la députée Darya Safai, Saeed Bashirtash, à des citoyens iraniens pour obtenir un visa, rapporte le quotidien.

Le nom de M. Bashirtash, réfugié en Belgique et dentiste de profession, est mentionné comme personne de contact dans plusieurs dossiers reçus par l'Office des étrangers. L'homme s'oppose au régime des mollahs et, selon un journaliste iranien réfugié en Turquie, M. Bashirtash offrirait ses services à des personnes en vue pour se bâtir un réseau qui ferait de lui un opposant connu en Europe et ne porterait pas d'intérêt à d'autres de ses compatriotes menacés. L'intéressé a reconnu qu'il avait aidé des personnes fuyant l'Iran à obtenir un visa mais nie s'en servir pour bâtir un réseau. Il dit avoir payé des frais de dossier et reçu un remboursement de deux personnes. Mme Safai dit quant à elle ne pas être au courant.

La N-VA a été ébranlée par l'affaire Kucam, du nom d'un conseiller communal malinois N-VA choisi par l'ex-secrétaire d'Etat Theo Francken comme intermédiaire pour des chrétiens fuyant la Syrie. Il est apparu que l'homme se faisait payer pour ses services et il a été condamné il y a peu à huit ans de prison.

"Nous avons écrit au président de la commission de l'Intérieur pour lui demander de convoquer une réunion en urgence ou profiter de la réunion de mardi pour organiser un débat d'actualité avec le secrétaire d'Etat. Il est question d'un rapport administratif dont il doit informer le parlement. Ce serait scandaleux de constater qu'il y a une nouvelle affaire de visas touchant la N-VA alors que ce parti nous a fait la leçon sur sa soi-disant gestion rigoureuse de l'asile en Belgique. Nous voulons savoir quels sont les soupçons qui ont mené le secrétaire d'Etat à informer la justice, quels visas sont concernés et quel nombre", a expliqué le chef de groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej.

Lien de l’Article Original

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page