Le Racing 92 surclasse Lyon, trop indiscipliné

Le Racing 92, après avoir été surpris par Bayonne le week-end dernier, a su rebondir samedi lors de la 3e journée du Top 14 face à Lyon (32-19), trop indiscipliné sur la pelouse de l’Arena, de bon augure pour le club francilien avant son déplacement à Toulouse. Grâce à cette victoire, les joueurs de Laurent Travers remontent provisoirement à la 4e place (8 points) au classement du championnat, tandis que Lyon (5 pts) descend en 8e position.

Trois essais ont été marqués de part et d’autre, mais les nombreuses pénalités concédées par les hommes de Xavier Garbajosa ont trop handicapé le LOU pour qu’il espère faire basculer la rencontre. Malgré la perte prématurée de leur demi de mêlée et buteur Nolann Le Garrec à la 34e minute, victime d’une « petite béquille à une cuisse » selon Dimitri Szarzewski, les Ciel et Blanc ont pu compter sur la botte de leur ouvreur écossais Finn Russell, auteur d’un 100% au pied (une transformation, cinq pénalités).

Envie d’en découdre

Le LOU, qui a perdu de son côté son deuxième ligne international Romain Taofifenua sur blessure, a de quoi nourrir des regrets, car son envie d’en découdre et de produire du jeu n’a pas été récompensée à sa juste valeur. Le match dans le match entre les deux jeunes demis de mêlées Le Garrec et Baptiste Couilloud, excellent jusqu’à sa sortie à la 51e, remplacé par Jonathan Pélissié, a tourné court.

Le Racing 92, dont la jeune garde, incarnée notamment par l’arrière Max Spring, a encore une nouvelle fois excellé, a également été bien aidé par son centre néo-zélandais Francis Saili, titularisé à la dernière minute à la place d’Olivier Klemenczak et à l’origine du premier essai de la rencontre. Les Racingmen, rassérénés, peuvent voir avec plus de confiance leur déplacement lors de la prochaine journée à Toulouse, tandis que Lyon, de son côté, devra régler urgemment son indiscipline, avant de recevoir le Stade français.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.