Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Le styliste Olivier Rousteing gravement brûlé par l’explosion de sa cheminée

Dans un long message publié sur Instagram, Olivier Rousteing, le célèbre directeur de la maison Balmain, a révélé avoir été grièvement brûlé par l’explosion de sa cheminée, il y a un an. Rétabli depuis, il se dit désormais prêt à partager cette histoire.

Peu après la fin de la Fashion week de Paris, le styliste de 36 ans a partagé ce samedi 9 octobre une photo de lui couvert de bandages sur la tête, les bras et le torse. «Il y a exactement un an, la cheminée de ma maison a explosé», explique-t-il dans le message accompagnant la photo. «Je me suis réveillé le lendemain matin à l’hôpital Saint-Louis. La talentueuse équipe de ce célèbre hôpital, qui s’occupait d’un nombre incroyable de cas Covid au même moment, a pris grand soin de moi», poursuit-il. 

Pendant sa convalescence, Olivier Rousteing dit s’être entièrement consacré à son travail «pour que le monde continue de rêver avec [s]es collections» tout en cachant ses cicatrices aux yeux de tous «avec des masques, des col roulés, des manches longues et même une multitude de bagues lors d’interviews et de séances photo». 

Une critique de «l’obsession de la perfection»

De cette expérience douloureuse, le trentenaire tire un regard critique sur la mode et les réseaux sociaux. «Pour être honnête, je ne suis pas vraiment sûr de ce dont j’avais honte», confie-t-il dans le texte. «Peut-être de cette obsession pour la perfection que l’on connaît dans le monde de la mode et de mes propres complexes […] Et j’ai vraiment réalisé que le pouvoir des réseaux sociaux est de montrer uniquement ce que l’on souhaite montrer !»

Désormais «guéri, heureux et sain», celui qui fêtait à la fois ses 10 ans chez Balmain et une «renaissance» en a profité pour remercier les médecins et les infirmiers de l’hôpital Saint-Louis et délivrer un message d’espoir : «Après le pluie vient toujours le beau temps», conclut-il. 

Illustration. Défilé Haute Couture Christian Dior de janvier 2020, avant la pandémie de Covid-19.

Dans un autre post publié le lendemain, Olivier Rousteing a partagé ses robes et autres créations «bandage» révélées lors de la Fashion week et largement inspirées par cet accident. «Je me souviens du moment où ils ont retiré tous mes bandages, c’était une sensation de LIBERTÉ»





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire