Sud

LE VIGAN L’acteur Moussa Maaskri, parrain du festival 36 Quai des Cévennes

L’acteur Moussa Maaskri est à l’affiche du film Mon fils Malik sorti ce mercredi 24 novembre. Le premier long-métrage de la réalisatrice montpelliéraine Thitia Marquez a été sélectionné pour le festival « 36 Quai des Cévennes » qui se déroulera du 2 au 5 décembre 2021 au Vigan.

« C’est une histoire d’espoir, d’amour et de rassemblement malgré les drames et les difficultés rencontrées tout le long du film« , commente Thitia Marquez. La réalisatrice montpelliéraine signe-là son premier long-métrage : « Mon fils Malik ». Après avoir remporté au festival d’Europe Independent Movie Festival le prix du meilleur film indépendant d’Europe 2021 puis aussi avoir été sélectionné au festival London International Monthly Film Festival 2021 et au Festival de Polar de Cognac 2021 pour le grand prix Cognac, une nouvelle sélection vient de se rajouter à la liste. Il s’agit du festival « 36 Quai des Cévennes » au Vigan dans le Gard, qui aura lieu du 2 au 5 décembre 2021.

Thitia Marquez accompagnée de Dimitri Bagot, auteur, acteur principal et producteur et Florian De Tomasi (acteur et co-producteur) seront présents le samedi 4 décembre au Vigan pour présenter leur film. Moussa Maakri qui incarne le rôle de Samir, sera également et tout logiquement de la partie puisqu’il sera le parrain de l’événement. L’acteur a débuté sa carrière en 1991 dans Mohamed Bertrand-Duval, second film d’Alex Métayer, puis obtient un petit rôle dans Bye-bye réalisé par Karim Dridi et le prix de la Jeunesse au Festival de Cannes. Le comédien joue des seconds rôles dans des films aussi différents que Hors jeu, La Taule en compagnie de Claude Brasseur et Gilbert Melki ou encore Vidocq de Pitof, aux côtés de Gérard Depardieu. En 2001, il rencontre le cinéaste Alexandre Arcady sur le tournage du film Entre chiens et loups avant de le retrouver en 2010 pour Comme les 5 doigts de la main.

En 2002, Moussa Maaskri s’essaye à la comédie avec Gomez et Tavarès puis s’embarque en 2004 dans la forêt cambodgienne pour le tournage de Deux frères réalisé par Jean-Jacques Annaud. Il retourne au film d’action plus sombre avec Truands de Frédéric Schoendoerffer et MR 73 d’Olivier Marchal. Après un rôle récurrent dans la série Sur le fil, l’acteur revient au cinéma aux côtés de Vincent Lindon et Diane Kruger dans Pour elle de Fred Cavayé. Maaskri retrouve le cinéaste pour À bout portant, son second long métrage. En 2010, il change de registre et apparaît dans Adèle Blanc-Sec de Luc Besson mais aussi dans les comédies Chercher le garçon et Un Prince (presque) charmant de Philippe Lellouche. Dans le désert marocain, il renoue avec le thriller dans Intersections (id.), appuyant une fois de plus son statut de second rôle dangereux.  





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire