News 24-7

Le « Wildlife Photographer of the Year » dévoile les 25 photographies en lice pour le prix du public

Le français Maxime Aliaga fait partie des photographes sélectionnés.

Le concours « Wildlife Photographer of the Year » du Natural History Museum de Londres invite les amateurs de photographie animalière du monde entier à voter pour le gagnant du prix « People’s Choice ». 25 images ont été sélectionnées parmi 50.000 soumises au jury et venant de 95 pays.

Vous pouvez parcourir les photographies en compétition sur le site du « Wildlife Photographer of the Year » et voter pour celle qui, selon vous, mérite de remporter le prix du public cette année. Le vote se terminera le 2 février et le gagnant sera dévoilé le 9 du même mois.

Le prix du public

Les images sont actuellement exposées au Natural History Museum de Londres, jusqu’à la fin du vote, le 2 février 2022. Le gagnant sera ensuite exposé jusqu’à la fermeture de l’exposition, le 5 juin 2022.

« Le prix du public propose des observations saisissantes de la nature et de notre relation avec elle, suscitant notre curiosité et renforçant notre lien avec le monde naturel », a déclaré Natalie Cooper, chercheuse au Natural History Museum et membre du jury, dans un communiqué. « C’est un défi incroyable que de choisir une seule de ces images, et nous sommes impatients de découvrir quel moment sauvage émergera comme le préféré du public. »

Un Français en lice

Un photographe français s’est hissé parmi les 25 sélectionnés. En Indonésie, dans la réserve naturelle de Hutan Pinus/Janthoi, Maxime Aliaga a passé plus d’une heure à observer cette mère orang-outang essayant de garder son bébé, qui ne tient pas en place, dans son nid. Cette mère, Marconi, était autrefois détenue en captivité comme animal de compagnie illégal, mais elle a été soignée et relâchée en 2011.

La sélection 2021 met en lumière des photographies très variées. On peut y voir un banc de barracudas, une famille d’éléphants d’Afrique du Sud, un ours en pleine session de pêche dans les neiges canadiennes ou encore un kangourou et son bébé au milieu des cendres en Australie.

En octobre dernier, le photographe français Laurent Ballesta a été couronné « Wildlife Photographer of the Year 2021 ». Sa photo gagnante montrait des mérou-camouflages sortant de leur nuage laiteux d’œufs et de sperme dans une réserve de biosphère à Fakarava, en Polynésie française.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire