Sud

LÉGISLATIVES 3e circonscription : éliminée, Blandine Arnaud (LR) déplore « un choix de la sécurité »

Blandine Arnaud, 40 ans, a été investie par LR pour les législatives de juin prochain (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Sur la 3e circonscription du Gard, c’est la candidate du Rassemblement national, Pascale Bordes, qui est arrivée en tête avec 30,08% des voix, suivie par le député sortant d’Ensemble-majorité présidentielle, Anthony Cellier (26,77%). Tous deux ont leur ticket pour le second tour. Troisième, il y a Sabine Oromi, candidate Nupes avec 20,66% et en quatrième position figure la Villeneuvoise Blandine Arnaud partie avec l’étiquette Les Républicains (6,73%). 

Celle-ci se trouve loin derrière « les rouleaux RN, LREM et Nupes » mais réalise néanmoins un beau score de 15% à domicile, à Villeneuve-lez-Avignon, soit trois fois plus que Valérie Pécresse deux mois plus tôt à la Présidentielle. Mais ça ne suffit pas. « Les électeurs de la 3e circonscription du Gard ont une fois de plus fait le choix de la sécurité en prenant le risque de reconduire un duel LREM/RN au second tour…« , regrette la candidate.

Pour l’heure, elle n’apporte son soutien à aucun candidat qualifié  : « Je ne me retrouve ni dans la logique de parti du RN, ni dans celle de LREM. Je ne cautionne absolument plus ce système de soutien pour un autre candidat quand on a été éliminé. C’est infantilisant pour les électeurs. […] Ce positionnement « à tout prix », ce serait renier un projet construit et cela renforcerait cette bipolarisation de la vie politique que je dénonce.« 

« Comment faire campagne quand plus personne ne se mouille ? »

Au final, Blandine Arnaud se dit fière de sa campagne qui est « une formidable aventure humaine« . Toutefois, elle se demande « pourquoi un tel décalage entre ce que l’on entend quand on prend le temps de discuter et le secret du vote? » Malgré quelques soutiens d’élus locaux et de David Lisnard, le maire de Cannes, la candidate LR regrette une certaine tiédeur. Même dans son propre camp politique : « Comment faire campagne quand plus personne ne se mouille, même pas les instances du parti auquel j’appartiens, devenu fantomatique ? Il faut tout changer du sol au plafond…« 

Pascale Bories, maire de Villeneuve-lez-Avignon, qui soutenait Blandine Arnaud, félicite la candidate pour son engagement ainsi que l’autre villeneuvoise du scrutin, Monique Novaretti, qui représentait le Parti radical de Gauche. La première magistrate votera dimanche prochain pour Anthony Cellier, bien consciente de « l’engagement du député sortant pour le territoire, notamment sur le volet énergétique« .





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 407

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.