Sud

LÉGISLATIVES La députée Françoise Dumas et « sa soeur » veulent mobiliser les abstentionnistes 

Ce matin au marché du quartier du Chemin-Bas-d’Avignon à Nîmes (Photo : CM)

Aux côtés de la conseillère départementale et régionale, Amal Couvreur, la députée En Marche et candidate à un troisième mandat, Françoise Dumas, était ce mardi matin sur le marché du Chemin-Bas-d’Avignon à Nîmes. 

« On est sœur, vous le saviez ? » C’est l’information un peu étrange, divulguée par Françoise Dumas, avant de prendre une photo avec Amal Couvreur. Les deux femmes ne partagent pas le même patrimoine génétique, en revanche elles cultivent depuis des années une amitié fraternelle, démarrée lorsqu’elles étaient assistantes sociales. Au soir du premier tour, la députée Françoise Dumas est arrivée en seconde position avec 25 % des voix, derrière Yoann Gillet qui en a récolté 31 %.

« Je combattrai toujours l’extrême-Droite », insiste Amal Couvreur, des tracts et un paquet de cerises à la main. Elle figure d’ailleurs sur la nouvelle profession de foi de Françoise Dumas, sur laquelle se trouvent également le sénateur socialiste Denis Bouad et le Républicain Laurent Burgoa. Il ne reste plus que quelques jours pour convaincre. « Ce matin, nous étions au marché de Valdegour, nous avons aussi rencontré des jeunes femmes qui n’étaient pas allées voter », confie la députée macroniste. Sur la 1ère circonscription, Françoise Dumas n’a d’autre choix que de mobiliser les électeurs nîmois pour contrebalancer avec les scores élevés de son adversaire Rassemblement national à Beaucaire et dans les villages. 

À Nîmes, Françoise Dumas espère compter sur les voix des électeurs du candidat Nupes, Charles Ménard. Ce dernier est arrivé premier à Nîmes avec 29 % des voix, devant Françoise Dumas et ses 27 %. Lors des élections, la Gauche est d’accoutumée plutôt encline à faire barrage au Rassemblement national. Même si le candidat Ménard, qui était également présent sur le marché ce matin, n’a pas été très clair sur son vote : « Entre la peste et le choléra… » Françoise Dumas continue son tour : « Je n’ai peut-être pas cette Gauche là avec moi, mais les socialistes et les communistes, eux, me soutiennent. » Verdict dimanche soir. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 762

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.