Sud

LES DÉBATS DE 13H Mairie Rassemblement national, les harkis et les magasins Action

Hier soir, sur le plateau de Bonsoir le Gard, les journalistes, sociétaires et invités ont comme d’habitude débattu de plusieurs thèmes d’actualité. Une petite séance de rattrapage pour ceux qui ont manqué l’émission avec un menu riche et varié : mairie Rassemblement national, les harkis et les magasins Action. 

Il est en colère le maire de Beaucaire qui a appris la diffusion d’un reportage de nos confrères de France 3 sur sa ville. Via un communiqué vengeur, Julien Sanchez explique tout le bien qu’il pense des journalistes de la chaîne de télévision régionale. Cet exemple n’est malheureusement pas isolé. Plus au Nord, dans la commune d’Hénin-Beaumont, dirigée depuis 2014 par le maire frontiste Steeve Briois, la guerre est ouverte depuis des années avec la rédaction locale de La Voix du Nord. La méthode est souvent la même : pour se faire entendre, la municipalité use et abuse de droits de réponse systématiques. Quand elle ne boycotte pas tout simplement les journalistes. Est-il donc encore possible d’exercer son travail de journaliste avec une municipalité Rassemblement national ?

***

60 ans après la fin de la guerre d’Algérie, l’Assemblée nationale entame jeudi prochain l’examen d’un projet de loi pour demander pardon aux harkis, ces Algériens qui ont combattu aux côtés de l’armée française. Ce texte législatif fait suite au discours du président Emmanuel Macron à la rentrée dernière devant les représentants de cette communauté. Même s’ils ont apprécié le geste, les harkis ne veulent pas seulement des beaux discours. Ils exigent à présent des actes concrets et veulent être associés à la décision. Le projet de loi prévoit réparation pour les préjudices subis par les harkis. Mais de quelle réparation s’agit-il ? Le président de la République aura-t-il les moyens de ses ambitions mémorielles ?

***

Mi-novembre, un magasin Action ouvrira sur la commune des Angles. L’enseigne de hard-discount hollandaise déjà présente à Nîmes, Alès, Beaucaire et Vauvert s’implante un peu partout dans le Gard. Comme dans toutes les régions françaises d’ailleurs. À mi-chemin entre le supermarché et le magasin de déstockage, Action révolutionne la consommation avec des produits aux tarifs fracassés, sur des grandes marques notamment. Pour y parvenir, elle importe quasiment tout de Chine et fait appel à des ressources humaines à bas salaires capable d’une polyvalence extrême. Ce modèle de magasins, aux antipodes des commerces de proximité, envahit aujourd’hui les villes mais aussi les villages sans aucune opposition. Un autre marqueur de la mondialisation et du consumérisme outrancier…

Les débats en vidéo :





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire