Please assign a menu to the primary menu location under menu

Etranger

Les écologistes polonais dénoncent la reprise des coupes dans la forêt primaire de Bialowieza.

Les écologistes polonais dénoncent la reprise des coupes dans la forêt primaire de Bialowieza.

Un bison d’Europe paisse dans une prairie au milieu de la forêt de Bialowieza, en Pologne, le 31 mai 2016WOJTEK RADWANSKI

Les organisations écologistes ont dénoncé mardi la reprise des coupes d’arbres à Bialowieza, dernière forêt primaire d’Europe située dans l’est de la Pologne, l’administration des forêts nationales affirmant cependant agir en toute légalité.

Cette forêt, classée patrimoine mondial par l’Unesco et site Natura 2000 par l’UE, a subi d’importantes coupes d’arbres imposées en 2016 par le gouvernement polonais, qui assurait vouloir ainsi combattre la prolifération d’insectes xylophages.

En 2018, la Cour de justice de l’UE (CJUE) a statué que ces coupes étaient contraires au droit de l’Union et a demandé à la Pologne de les suspendre.

« Les travaux effectués n’ont rien à voir avec des mesures de protection et de protection de la nature, au contraire – ils dévastent la nature de la forêt et sont effectués contre les normes et réglementations », ont écrit mardi plusieurs organisations écologistes dans un communiqué.

« Par conséquent, nous demandons au ministre (de l’Environnement, ndlr) de suspendre immédiatement les travaux qui sont contraires au plan des tâches de conservation Natura 2000 », selon ce document signé notamment par la branche polonaise de Greenpeace et l’ONG Pologne sauvage.

Le district forestier de Browsk (est) a confirmé sur sa page internet mardi la poursuite « des travaux visant à maintenir la continuité de la forêt » hors de la zone de protection de l’Unesco, affirmant agir en conformité avec les quotas de coupes du plan de gestion forestière adoptés au début de l’année par le ministère.

Selon le district, ces coupes visent « à obtenir une jeune génération saine et stable de la forêt de la manière la plus bénéfique pour une espèce donnée ».

Les écologistes indiquent que les coupes couvrent des parcelles dans lesquelles tous les arbres sont coupés, indépendamment de la présence d’espèces protégées, de l’âge et des espèces d’arbres.

Les écologistes pointent aussi l’utilisation de lourds engins qui détruisent les sols et la végétation.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire