Formule 1

Les pénalités sont « inévitables » pour Leclerc cette saison

Le conseiller motorsport de l’équipe Red Bull, l’Autrichien Helmut Marko, pense que les pénalités de grille pour le pilote Ferrari Charles Leclerc sont désormais inévitables.

Ce dimanche à Bakou, le pilote Ferrari Charles Leclerc a connu un autre abandon cette saison en raison d’un problème moteur sur sa F1-75 alors que le Monégasque était en tête de la course à ce moment-là. C’est le deuxième abandon de la saison sur panne mécanique pour Leclerc après celui subi au Grand Prix d’Espagne il y a quelques semaines, ce qui signifie que le pilote monégasque devrait certainement recevoir des éléments neufs sur sa monoplace pour le Grand Prix du Canada programmé ce week-end, bien que cette information n’a pas encore été confirmée par la Scuderia Ferrari qui doit encore évaluer l’ampleur des dégâts sur l’unité de puissance qui était montée à l’arrière de la voiture de Leclerc à Bakou.

Cet abandon est un autre coup dur pour Charles Leclerc qui a vu ce dimanche son rival Max Verstappen décrocher une quatrième victoire en l’espace de cinq courses depuis Imola, ce qui signifie que le pilote Red Bull est leader du championnat du monde des pilotes avec désormais 34 points d’avance sur un Charles Leclerc qui est descendu à la troisième place au général.

Compte tenu de la situation précaire de Charles Leclerc après seulement les huit premières manches de la saison, Helmut Marko ne voit pas comment le Monégasque pourrait échapper à une ou des pénalités de grille d’ici la fin de l’année : « Nous voulons un combat équitable, mais Leclerc va désormais monter son troisième moteur et devra changer de moteur au moins une ou deux fois par la suite, les pénalités de grille sont donc inévitables. » a déclaré Marko sur Servus TV.

Après l’abandon de son pilote à Bakou ce dimanche, Mattia Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari, a indiqué que des pénalités pourraient effectivement être envisagées pour Charles Leclerc : « Nous allons tout analyser, mais nous n’allons pas pouvoir corriger certains problèmes. Nous allons essayer de gérer tout ça, de mettre de nouveaux composants, mais il faut d’abord regarder ce qui s’est passé, et après nous agirons. Des pénalités pourraient être envisagées pour des changements de pièces, mais nous prendrons les décisions en temps voulu. » a déclaré Binotto.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 541

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.