Home Web L’eurodéputé belge Marc Tarabella inculpé et écroué pour « corruption »
Web

L’eurodéputé belge Marc Tarabella inculpé et écroué pour « corruption »

L’eurodéputé belge Marc Tarabella a été inculpé notamment pour « corruption », puis placé en détention provisoire, samedi dans l’enquête sur des soupçons d’ingérence du Qatar et du Maroc dans les décisions du Parlement européen, a annoncé le parquet fédéral.

L’élu socialiste de 59 ans a été écroué après son inculpation pour « corruption », « blanchiment d’argent » et « participation à une organisation criminelle », a précisé à l’AFP Eric van der Sijpt, porte-parole du parquet fédéral. Trois autres personnes dont l’eurodéputée grecque Eva Kaili sont déjà incarcérées dans ce dossier qui a éclaté le 9 décembre et entraîné une vague d’interpellations à Bruxelles.

Ce jour-là, les enquêteurs belges ont mis la main sur environ 1,5 million d’euros en argent liquide dans des sacs ou des valises découvertes notamment aux domiciles bruxellois de Kaili et de Pier Antonio Panzeri. Ce dernier, ancien eurodéputé italien, suspect clé du dossier, a reconnu en janvier avoir orchestré cette fraude. Il a conclu un accord avec l’accusation prévoyant une peine de prison limitée à un an ferme en échange de déclarations précises sur la fraude et les personnes impliquées.

La levée de l’immunité

Selon la presse belge, Panzeri a mis en cause Tarabella devant les enquêteurs en décembre peu après son interpellation. Il a affirmé lui avoir versé « entre 120.000 et 140.000 euros » en plusieurs fois pour son aide dans les dossiers liés au Qatar. Marc Tarabella a nié toute malversation, et réclamé de pouvoir être entendu pour s’expliquer.

La justice belge a dû attendre la fin de la procédure de levée d’immunité au Parlement, le 2 février, pour envisager toute mesure coercitive. Dans la même enquête, un autre eurodéputé socialiste, l’Italien Andrea Cozzolino, également privé de son immunité le 2 février, a été arrêté vendredi en Italie en vertu d’un mandat d’arrêt international, a confirmé samedi Van der Sijpt à l’AFP. La justice belge attend désormais son extradition.

Related Articles

Web

Fin du conflit social chez EDF en Guadeloupe

Le conflit social entre la CGT et EDF en Guadeloupe a provoqué...

Web

L’ancien président américain Jimmy Carter en « soins palliatifs » chez lui

Cette figure du Parti démocrate, qui a dirigé son pays entre 1977...

Web

Une responsable syndicale bientôt expulsée de Tunisie pour « ingérence » ?

Plusieurs milliers de syndicalistes avaient manifesté samedi, notamment à Sfax dans le...

Web

A Brest, six mille personnes rendent hommage à Héléna Cluyou

Vendredi, plus de 500 personnes avaient participé aux obsèques d’Héléna Cluyou