L’IMAGE La Coopérative des autocaristes réunis fête ses 20 ans

Christophe Pradeau est le directeur de la coopérative. (Photo Corentin Migoule)

Créée en 2002 sous l’impulsion des dirigeants des Cars Fort, Lafont Tourisme et Transports Rocanière, la Coopérative des autocaristes réunis (C.A.R.) a célébré ses 20 ans ce mercredi 21 septembre au Pôle mécanique d’Alès.

À chaque anniversaire marquant, la Coopérative des autocaristes réunis convie ses partenaires et ses clients à une journée remplie d’animations dans un lieu réputé du territoire. Après les 10 ans à la Bambouseraie de Générargues, les 15 ans au Haras national d’Uzès, les 20 ans de la structure créée sous l’impulsion des dirigeants des Cars Fort, Lafont Tourisme et Transports Rocanière, ont été célébrés ce mercredi 21 septembre au Pôle mécanique d’Alès.

« Ce lieu a été choisi car il se trouve là où tout a commencé pour cette aventure extraordinaire qu’est la Coopérative des autocaristes réunis. C’est aussi un lieu d’avenir pour la mobilité de demain, il était donc tout à fait approprié pour accueillir une entreprise maîtresse de la mobilité locale », justifiaient d’emblée les organisateurs. En présence de bon nombre de ses clients et de plusieurs partenaires, la coopérative, qui propose tout un éventail de services, du transport scolaire régulier au voyage sur-mesure aux quatre coins du monde, s’est présentée sous son meilleur jour.

Grand artisan de l’élaboration de la cop’, laquelle est aujourd’hui composée de huit entités (Cévennes voyages, Les cars du Duché, Montet Transcévenol, Nîmes autocars mobilités et Voyages Cachon ont rejoint les trois sociétés initiales), Jean-Christophe Lafont se souvient : « On était plusieurs petites PME avec une vingtaine de véhicules chacune. Pour prévoir l’évolution de l’activité du transport, notamment répondre aux nouveaux marchés publics, l’objectif était de se regrouper afin de représenter une puissance d’entreprises locales. »

Une pénurie de chauffeurs, seule ombre au tableau

Ainsi naissait la première et a priori unique coopérative d’autocaristes de France, aujourd’hui dirigée par Christophe Pradeau. « Ce n’est pas évident car il faut travailler avec d’autres patrons et que tout le monde tire dans le même sens. Il m’arrive parfois d’aller négocier des marchés auprès d’une collectivité dans lesquels je n’ai pas la moindre part et qui vont profiter à des confrères », concède Jean-Christophe Lafont. Alors que ce dernier se trouvait en train d’échanger avec des partenaires, la grande salle de l’Ingénium, nouveau bâtiment du Pôle mécanique (relire ici), affichait complet.

Il s’agissait, pour deux membres historiques de la C.A.R Destinations, une entité créée en 2015 sous l’égide de la coopérative, d’assurer la promotion de l’agence de voyages qui conçoit sur-mesure et délivre clés en main toutes sortes de circuits personnalisés pour réaliser le rêve de chacun de ses voyageurs. Aussi, peu après midi, alors que certains d’entre eux s’étaient déjà essayés sur l’un des simulateurs de conduite d’autocar, clients et partenaires de la coopérative ont été invités à conduire un autocar – un vrai – sur le circuit vitesse du Pôle mécanique. « On a mis à disposition un véhicule avec une boite automatique pour permettre à ceux n’ayant pas le permis de s’y essayer », précise Jean-Christophe Lafont, lequel dirige la société familiale éponyme.

Aujourd’hui équipée d’une flotte de plus de 250 véhicules, la Coopérative des autocaristes réunis ne cesse de se structurer, en témoigne la récente création de pôles spécifiques (service comptabilité, service location et service dédié aux appels d’offres, entre autres). Seule ombre au tableau, la pénurie de conducteurs accentuée par la crise sanitaire et qui ne semble pas s’étioler depuis : « On a des postes à pourvoir, y compris des temps plein, mais on n’a pas de candidats. Je crois que les gens ne veulent plus travailler », se désole Jean-Christophe Lafont.

Corentin Migoule

 



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.