En bref

Limoges : pris dans un guet-apens, un policier blessé par des tirs de mortier

Ce qui ressemblait à l’incendie volontaire d’une voiture était en fait un véritable guet-apens. Dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 octobre, à Limoges, les pompiers, confrontés à une trentaine d’individus alors qu’ils venaient éteindre le feu, ont dû appeler les forces de l’ordre en renfort. Un policier a été légèrement blessé.

Il souffre de brûlures partielles à l’oreille et d’acouphènes, causés notamment par des tirs de mortiers. Selon les informations de France bleu, le véhicule enflammé se situait au milieu de la rue Rhin et Danube, dans le quartier Beaubreuil, et des chariots de supermarché avaient été placés sur les voies d’accès autour pour freiner la progression des secours.

Aucune interpellation enregistrée

C’est en constatant cette installation suspecte que les pompiers ont sollicité l’appui des forces de l’ordre. Six véhicules de la police nationale et deux de la police municipale ont été dépêchés sur les lieux, déclenchant l’hostilité des individus présents.

Les policiers ont notamment été visés par des jets de projectiles et des tir de mortiers. Ils ont, de leur côté, tiré à 24 reprises avec des lanceurs de balles de défenses (LBD) en direction de leurs assaillants. Quatre mortiers non utilisés ont été saisis après les affrontements mais aucune interpellation n’a pu avoir lieu sur le moment.

Les agresseurs étaient habillés de vêtement sombres et avaient dissimulé leurs visages sous des masques chirurgicaux et des capuches. Une enquête a été ouverte pour tenter de les identifier.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 809

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!