A la une

Locminé et Baud. L’union fait la force chez les pêcheurs

Le groupe de bénévoles.
Le groupe de bénévoles des deux associations de pêche de Locminé et de Baud (©La Gazette du Centre Morbihan)

La 32e édition de la journée d’entretien des rivières n’a pu rassembler les quelque 200 participants habituels, en raison de la situation sanitaire. En effet, la Fédération de Pêche du Morbihan a demandé aux 26 AAPPMA, Association Agréée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques, du département d’effectuer cet entretien en local.

Sur la rivière du Tarun

La Truite locminoise et la Truite baudaise ont opéré de concert sur la rivière du Tarun, depuis le pont de Saint Quidy à La Chapelle-Neuve, vers Plumelin. Objectif multiple : « d’une part, porter le message des pêcheurs sur des thématiques particulières dont ils estiment qu’elles doivent être portées à la connaissance de la population et des décideurs ; D’autre part, apporter l’appui et la solidarité de l’ensemble des collectivités piscicoles du département à une AAPPMA confrontée à un travail d’envergure qui dépasse ses moyens propres ; Et pour finir, affirmer l’implication des pêcheurs aux côtés des collectivités qui s’engagent dans l’entretien et la restauration des cours d’eau » explique en détail Joseph Dréano, président de la Truite locminoise.

Pour se faire, trente bénévoles environ, pêcheurs et non pêcheurs, se sont activés toute une  matinée, abattant, tronçonnant et rangeant le bois préalablement sorti par un télescopique pour réduire l’effort physique. Ainsi, à midi, le travail mené a permis de nettoyer six cents mètres de berge, « bois cordé et branches tassées ».

Un travail de grande ampleur

Le chantier se poursuivra chaque samedi jusqu’au 15 octobre. « La Truite locminoise sera à pied d’œuvre avis aux pêcheurs qui ont un peu de temps libre. Aujourd’hui, même le propriétaire s’est étonné de la prestation en constatant la quantité de bois sorti », rappelle Joseph Dréano.

Les deux présidents de la Truite Baudaise et locminoise ont alors rappelé la nécessité et le bien-fondé d’un tel entretien régulier œuvrant en parallèle au CTMA, Contrat Territorial Milieux Aquatiques, du Blavet. 

« La qualité de l’eau, c’est important, une rivière encombrée est une rivière morte d’où la devise des pêcheurs’le poisson dans l’eau c’est la vie’; une frayère envasée ne permet plus la reproduction d’où l’intérêt d’enlever les embâcles ». 

Pratique. Pour rejoindre les bénévoles, contacter : La Truite locminoise : Joseph Dréano, président : dreano.jo@wanadoo.fr ; 06 74 59 05 12. La Truite baudaise : Jean-Pierre François, président au 02 97 51 07 72.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Gazette du Centre Morbihan dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 834

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.