Home En bref Lorraine. Sept cerfs retrouvés morts en quelques mois : les chasseurs cherchent le coupable
En bref

Lorraine. Sept cerfs retrouvés morts en quelques mois : les chasseurs cherchent le coupable

Six cerfs adultes et un faon ont été retrouvés morts en l'espace de quelques semaines en Moselle.
Six cerfs adultes et un faon ont été retrouvés morts en l’espace de quelques semaines en Moselle. (©DR)

Entre octobre et décembre 2022, des chasseurs ont retrouvé un total de six cerfs adultes et un faon en décomposition.

Ils ont tous été tués en dehors d’actions de chasse et ont été retrouvés dans un rayon de seulement quelques kilomètres sur plusieurs communes de Moselle : « Hombourg-Budange, Kemplich et Bettelainville », détaille Gilles Humbert, directeur technique de la Fédération de chasse de la Moselle.

Les découvertes ont toutes eu lieu dans le massif de la Canner, à l’est de Thionville.

À lire aussi

  • PHOTOS. A31 coupée autour de Metz : comment les chasseurs ont traqué les sangliers

Pourquoi leur mort intrigue

Pour Gilles Humbert, leur mort n’est pas due au hasard : « Les six adultes qui ont été retrouvés morts sur ce secteur étaient de la catégorie des cerfs de récolte, c’est-à-dire qu’ils étaient âgés d’au moins 10 ans ».

Ensuite, « on nous a avancé la possibilité de mort naturelle, mais la nature ne trie pas entre les différentes espèces, donc pourquoi il y aurait uniquement des cerfs ? », s’interroge Gilles Humbert.

De plus, « les cerfs ont été abandonnés après avoir été tués : ni le trophée (la tête du gibier, NDLR) ni la venaison (sa chair, NDLR) n’ont été prélevés », appuie le directeur technique de la fédération départementale.

À lire aussi

  • CARTES. Chasse : voici les dates d’ouverture et de fermeture en 2022-2023 dans votre département

Les cerfs « vraisemblablement braconnés »

Pour le président de la Fédération des chasseurs de la Moselle, Pierre Lang, les cerfs ont été « vraisemblablement braconnés, à l’aide de matériel adapté ». Les découvertes ont eu lieu à partir du mois d’octobre, « mais l’examen des carcasses a montré que les cerfs étaient déjà morts depuis plusieurs semaines », souligne Pierre Lang.

Les conséquences de ces actes pourraient grandement influer sur la manière de chasser dans le massif : « Le fait d’avoir sept cervidés adultes ou sub-adultes qui sont tués en si peu de temps, ça désorganise complètement la pyramide des âges et il va peut-être falloir revoir de fond en comble le plan de chasse », détaille le président de la fédération.

En janvier 2023, les chasseurs ne savent toujours pas qui est à l’origine de ces actes. « Nous poursuivons nos investigations », indique Gilles Humbert. Il n’y a pas eu d’autre victime parmi le gibier depuis la dernière découverte.

Contactée, la compagnie de gendarmerie de Thionville indique que la brigade de Guénange n’a reçu pour le moment aucune plainte concernant cette affaire.

Des primes offertes pour aider à retrouver les braconniers

Pierre Lang explique également que « la Fédération des chasseurs de la Moselle offre des primes à toute personne qui aurait été susceptible d’avoir vu les braconniers ».

Les primes sont de l’ordre de 1 000 à 2 000 euros. La Fédération a besoin de « choses bien concrètes pour permettre de procéder à une ou plusieurs arrestations », conclut Pierre Lang.

Related Articles

En bref

Une commerçante agressée par un homme alcoolisé à Vire Normandie

Mardi 7 février 2023, Jimmy (28 ans) a été jugé en correctionnelle...

En bref

Des parents d’élèves rassemblés contre la fermeture d’une classe, près de Dieppe

Parents d’élèves et élus se sont retrouvés devant les grilles de l’école...

En bref

Déserts médicaux : la téléconsultation d’ophtalmologie débarque à Marmande

La téléconsultation a été mise en place fin 2022 à Afflelou Marmande....

En bref

Orne. Le groupement d’employeurs recherche des alternants pour le printemps

Jean-Luc Connan et Patrick Manteigueiro, directeur et président du geiq multisectoriel, recherchent...