A la une

Marne. À Sézanne, le cinéma présente un film concert ce mardi soir

Karoline-Rose lors d'un concert à Fontaine Denys avec sa mère Françoise Colson en octobre 2016.
Karoline-Rose lors d’un concert à Fontaine Denys avec sa mère Françoise Colson en octobre 2016. (©DR)

Les films de Tony Gatlif portent en eux une formidable énergie : celle de leurs héros. Son dernier long-métrage ne déroge pas à la règle avec pour titre un nom en étendard.

Le film sorti le 4 août 2021, le réalisateur de Gadjo Dilo offre son lot d’images puissantes avec une musique toujours importante. Il suit un jeune délinquant en réhabilitation pris en charge par un gardian camarguais.

À 18 ans à peine, Tom Medina, petit voleur récidiviste, est placé chez Ulysse, homme au grand cœur, pour apprendre le métier de gardian en Camargue. Il ne vole plus, a soif de savoir et aspire à devenir quelqu’un d’autre. Révolté par l’hostilité qui ne change pas à son égard, il se bat contre son destin. Il se reconnaît dans cette culture du taureau, et s’investit dans son apprentissage. Il ressent tellement l’âme du pays qu’il est habité de visions. Entre son mentor dévoué, la fille de celui-ci aguerrie au métier et chanteuse rock, puis sa rencontre avec une jeune femme à la recherche de sa fille, Tom se cherche lui-même. Une histoire pleine de force et d’espoir inspirée de la jeunesse de son auteur.

Karoline-Rose Sun, actrice du film

Karoline-Rose Sun, aussi connue sous le nom de SUN, est une chanteuse, auteure-compositrice-interprète, guitariste et actrice franco-allemande, née à Karlsruhe en Allemagne. Elle a créé son propre style, la Brutal Pop, qui mêle chansons pop et inspirations metal, qu’elle joue sous le nom de SUN.

Karoline-Rose Sun, la pionnière de la « brutal pop », fait ici des débuts fracassants devant la caméra. La Rockeuse et désormais actrice porte la rage du cinéaste contre les ravages du présent : « Quelle joie d’avoir pu incarner ce personnage rock n roll et badass qu’est Stella ! Merci Tony Gatlif de m’avoir fait confiance et de m’avoir patiemment guidé dans mes premiers pas d’actrice au cinéma ! Merci aussi d’avoir permis à ma brutal pop de rayonner dans ton film ! C’est une immense fierté »

Néanmoins, l’actrice a aussi été très contente de retrouver la maison familiale à Fontaine-Denis-Nuisy, commune dans laquelle elle avait chanté avec sa mère Françoise Colson en octobre 2016 lors d’un hommage à son grand-père André Colson, l’instituteur.

En tant que chanteuse, a créé un style qu’elle appelle « Brutal Pop ». Elle a crié dans des groupes de Brutal Death Metal, chanté dans des comédies musicales comme 1789, les Amants de la Bastille au Palais des sports. Elle a interprété Édith Piaf, dans Piaf, une vie en rose et noir jusqu’au Japon et en Corée. Elle a aussi fait un passage très remarqué à The Voice saison 2. Elle se fait rapidement repérer dans le milieu du théâtre contemporain : elle joue et chante dans les pièces de Roland Auzet, Laurent Gaudé, Guillaume Vincent, compose pour le chorégraphe Daniel Larrieu. Elle signe d’ailleurs cinq morceaux sur la bande originale du film, alliant son style habituel avec des inspirations tziganes et flamenco !

Film concert le 5 octobre à 20 h 30 au cinéma Le Séz’Art, rue des lys à Sézanne : réservations conseillées au Cinéma Le Séz’Art au 03 26 80 77 90.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Pays Briard dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 833

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.