En bref

Marseille : une nouvelle grève des éboueurs partie pour durer

Les poubelles ont commencé à déborder ce lundi 27 septembre dans certains secteurs de Marseille (Bouches-du-Rhône) où les syndicats ont entamé une nouvelle grève dans le cadre d’un bras de fer autour de leur temps de travail et des 35 heures avec la métropole d’Aix-Marseille-Provence.

Certains sont en grève depuis jeudi soir, à l’appel de la CGT, et Force Ouvrière, syndicat majoritaire, a annoncé Force Ouvrière dans un communiqué rejoindre le mouvement dès lundi soir. «Il y a eu quelques perturbations dans le service ce week-end», a confirmé à l’AFP un porte-parole de la métropole.

La métropole Aix-Marseille-Provence, issue du regroupement de six intercommunalités en 2014, souhaite harmoniser le temps de travail de tous ses agents publics de la collecte et de la propreté.

Aucune revendication n’a été entendue 

A la sortie d’un premier rendez-vous avec la métropole, FO, assure de son côté qu’aucune de leurs revendications n’a été entendue. Elles portent «sur une baisse supplémentaire du temps de travail afin de réduire la perte de jours, une revalorisation globale du régime indemnitaire et des recrutements, en particulier de chauffeurs», a détaillé le syndicat.

Les Beaumettes «historiques» bientôt démolies

«Devant le refus obstiné de l’administration, dès ce soir, c’est donc tous les arrondissements de Marseille et tous les territoires de la métropole qui seront en grève à l’appel du syndicat majoritaire !», prévient-t-il dans un communiqué.

Si certains assurent que la règle du «fini-parti» appartient au passé, il reste difficile de savoir combien d’heures travaillent exactement les agents en charge de la collecte des déchets, gérée dans les 2/3 de Marseille par des agents publics, le reste étant en délégation à des entreprises privées.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 007

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.